• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Neuillé : l'huilerie La Tourangelle reprend son activité

Moins d'un mois après l'incendie, la Tourangelle a relancé une ligne de conditionnement, et prépare son avenir. / © Eric Aubron
Moins d'un mois après l'incendie, la Tourangelle a relancé une ligne de conditionnement, et prépare son avenir. / © Eric Aubron

Le 9 juin dernier, un incendie ravageait le site de production flambant neuf des huiles La Tourangelle, à Neuillé dans le Maine-et-Loire. Depuis, l'entreprise a repris son activité, dans ses anciens locaux.

Par Eleonore Duplay

C'était une journée particulière, pour les salariés de l'huilerie La Tourangelle.
Mercredi 04 juillet, un peu moins d'un mois après l'incendie qui a ravagé les locaux de production, une première ligne de conditionnement a été relancée, au grand soulagement des salariés, comme Vincent Moreau, conducteur de ligne : "C'est quand même une fierté, d'avoir gardé notre boulot. La ligne tourne quand même assez vite. À peine 4 semaines après l'incendie, on est déjà repartis." Son collègue Jean Michel Drié, cariste approvisionneur, se dit lui "très content que la ligne reparte. On n'a jamais été arrêtés. C'est un soulagement."

Soulagement partagé par les 55 salariés de l'entreprise. L'incendie du 9 juin dernier avait totalement dévasté une usine flambant neuve, alors que l'entreprise était en plein essor.

L'élan de solidarité


Le directeur, Maxime Kohlmeyer, est encore tout surpris du bel élan de solidarité autour des huiles La Tourangelle : "Les deux premiers jours, on est quand même pris au dépourvu. On ne sait pas comment réagir. Et puis, on a vu tout l'élan qu'il y a autour : des messages positifs, des entreprises qui viennent nous aider spontanément. On a eu des peintres, des plombier, pour nous aider à retaper les bâtiments. Des entreprises concurrentes qui nous ont aussi proposé leurs services pour nous fournir de l'huile..."


Objectif : honorer 90% des commandes



Aujourd'hui, l'entreprise souhaite tourner la page. D'ici quelques semaines, deux autres lignes reprendront du service, ainsi qu'une unité de pressage, comme nous l'explique le directeur, Maxime Kohlmeyer
: "Avec cette première ligne, on peut honorer peut-être 15% des commandes. C'est peu, mais c'est déjà quelque chose d'assez symbolique. Avec ces nouvelles lignes qui seront installées d'ici quelques semaines, notre objectif sera, d'ici septembre, on puisse honorer 90% des commandes. C'est un beau challenge."

Reste à trouver dans un avenir proche, un terrain 3 hectares aux environs de Saumur. Objectif : produire rapidement 5 millions de bouteilles sur l'année.

 
La Tourangelle a repris son activité


A lire aussi, l'incendie de l'huilerie La Tourangelle
 

Sur le même sujet

travaux pont de Cheviré

Les + Lus