Laval : une manifestation devant l'hôpital rassemble une centaine de personnes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Pierre Erik Cally, Fabienne Even
Manifestation devant l'hôpital de Laval, le 11 janvier 2022
Manifestation devant l'hôpital de Laval, le 11 janvier 2022 © France Télévisions

A l'appel des syndicats et des associations d'usagers, une centaine de personnes ont manifesté ce 11 janvier devant l'hôpital de Laval pour réclamer des moyens. Fermé la nuit dernière, le service des urgences le sera de nouveau dimanche 16 janvier.

Syndicats de personnels soignants et associations d'usagers se sont rassemblés ce mardi 11 janvier devant l'hôpital de Laval, en Mayenne pour dénoncer une nouvelle fois la carence de moyens et la dégradation des conditions de travail.

Une manifestation qui fait écho au communiqué de l'hôpital indiquant une nouvelle fois la fermeture du service des urgences pour deux nuits, la nuit dernière et ce dimanche 16 janvier de 18h30 à 8h30.

Faute de médecins urgentistes, il en manquerait 11 sur 16, l'hôpital avait déjà dû fermer les urgences la nuit durant les vacances de Noël.

Si l'hôpital a bénéficié un temps de la réserve sanitaire, ce n'est plus le cas aujourd'hui et les heures supplémentaires réalisées par le personnel ne suffisent pas à assurer la continuité du service 24/24.

"Il faut combattre et trouver des moyens pour le service public de la santé, sur l’ensemble du territoire de la Mayenne", réclame Bruno Berthier, premier adjoint au maire de Laval et conseiller départemental. "800 lits d’hôpitaux ont fermé ces 20 dernières années, c’est inadmissible, ajoute-t-il. 

Présent au Mans ce mardi, François Ruffin, député La France Insoumise, rencontrera ce mercredi 12 janvier, les personnels de l'hôpital de Laval et les membres des associations d'usagers.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.