Souffrance animale : le tribunal de Laval relaxe les propriétaires du Buffalo Circus dans l'affaire du lion Elyo

Elyo, le lion détenu dans un camion par le Buffalo Circus / © DR / One Voice
Elyo, le lion détenu dans un camion par le Buffalo Circus / © DR / One Voice

Pendant des années, le lion Elyo est resté enfermé dans un camion du Buffalo Circus. L'association One Voice a porté l'affaire au tribunal de grande instance de Laval qui statuait ce vendredi sur son cas.

Par Fabienne Béranger

Le 18 octobre dernier, saisi par One Voice, le tribunal de grande instance étudiait le dossier Elyo, ce lion détenu par le cirque Buffalo Circus dans des conditions dénoncées par l'association de défense animale.

"Jamais nous ne l'avions vu hors de cette cage roulante. Il ne participait pas au spectacle (ce qui est interdit par l'arrêté ministériel "cirque"). Pourquoi donc le garder ?", s'interroge One Voice qui vait porté plainte en avril 2018.

"Circulez y a rien à voir"

En juin dernier, l'association se félicitait du placement d'Elyo au au zoo-refuge La Tanière, près de Chartres, mais souhaitait que les propriétaires du Buffalo Circus soient poursuivies pour acte de cruauté.

"Depuis le début, dans cette affaire, c'est "circulez y a rien à voir", déplore Muriel Arnal, présidente et fondatrice de One Voice, "le lion Elyo n'était pas maltraité d'après toutes les autorités, bien qu'une vétérinaire indépendante a clairement dit que c'était le cas. Ça démontre, encore une fois, que les services de l'État ferment les yeux sur la maltraitance de ces animaux sauvages qui sont en grande souffrance et qui sont détenus dans des conditions illégales".

One Voice mène également un combat pour un autre lion, Chirkane, le frère d'Elyo, qui avait refusé d’obéir en piste. L'association souhaite le retrait du certificat de capacité des dresseurs du Buffalo Circus et a déposé dans ce sens un recours auprès du tribunal administratif de Lille. 


 

Sur le même sujet

Les + Lus