Trois blessés légers dans un départ de feu à Laval dans l'entreprise Walor

Publié le

Un départ de feu s'est déclaré en fin de matinée ce mardi dans les locaux de l'entreprise Walor, faisant 3 blessés légers et nécessitant l'évacuation de 89 personnes, par précaution. L'activité a pu reprendre normalement dans l'après-midi.

"On a constaté un départ de feu à 11H12 sur le dépoussiéreur d'une grenailleuse. C'est un process de nettoyage de nos pièces qui génère beaucoup de microparticules, potentiellement inflammables", a expliqué Cyrille Boureau, DRH du groupe Walor. 

Heureusement, les flammes ont été contenues dans l'équipement

Cyrille Boureau

DRH du groupe Walor

Et c'est précisément sur cette machine que le feu a pris, peu après 11 heures et que les fumées se sont répandues dans l'atelier. "Heureusement, les flammes, elles, ont été parfaitement contenues dans l'équipement", évitant ainsi que le feu ne se propage à d'autres machines et forme un véritable incendie. 

Immédiatement, l'entreprise Walor, spécialisée dans la fabrication de pièces automobiles, a déclenché son plan d' évacuation et les 89 personnes présentes sur le site ont été mises à l'abri. "Il y a effectivement trois personnes qui ont été incommodées par les fumées et qui ont été admises au Centre hospitalier de Laval". 

Les pompiers, venus en renfort au moment de l'alerte, ont pu sécuriser les opérations et rester opérationnels au cas où la situation se serait aggravée.

Les dégâts se limitent pour l'instant à la machine qui va être réparée. "Et puis on a quelques câblages électriques au-dessus de la machine qui ont été endommagés et nos équipes sont en train de faire le nécessaire pour que tout puisse repartir normalement", a poursuivi Cyrille Boureau.

L'activité a pu reprendre sans chômage technique, en milieu d'après-midi ce mardi.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité