Cet article date de plus de 4 ans

Une brocante design ouvre ses portes à Mayenne

S'équiper de mobilier d'anciennes usines, c'est plutôt tendance. À Mayenne, une galerie d'expovente qui héberge également des artistes, vient d'ouvrir. On y trouve des placards brut de décoffrage, des lampes sobres et costaudes, des décors version Germinal.
C'est très tendance : se meubler grâce aux ex-usines. Des placards brut de décoffrage, des lampes sobres et costaud, des décors version Germinal. Cela s'appelle le mobilier industriel. A Mayenne, une galerie d'expovente qui héberge également des artistes, vient d'ouvrir. Alors si vous cherchez une sonnette de contremaitre ou un bureau de PDG, c'est le moment. Intervenants : Mahfoud Kourtaa, fondateur de Brokamaf ; Nicolas Jouet, sculpteur. ©France 3 Pays de la Loire
Situé rue du Terras à Mayenne, l'univers baroque de Mahfoud est à mi-chemin entre la brocante et le musée. Dans son hangar où il donnait auparavant des cours de sport, ce collectionneur expose le mobilier industriel qu’il chiné ça et là. Ce lieu d'expovente de 500 m² se nomme "Brokamaf".
 
Mahfoud Kourta s’avance vers un grand établi en bois, dont les tiroirs sont recouverts d’annotations. « C’est du mobilier qui été récupéré, qui a du vécu, qui a été un minimum relooké, relève-t-il. Il peut avoir une deuxième vie. »

Un lieu d'exposition d'Art

Entre wagonnet style mine de charbon et caisse blindée, entre téléphone en bakélite et ventilo géant tout cela respire le quotidien des Trente glorieuses. Mais la galerie se veut avant tout conviviale et innovante. C'est pour cela qu'un espace aussi réservée aux artistes qui peuvent exposer. Nicolas Jouet, sculpteur autodidacte, y dévoile ses grands robots fabriqués à partir d’éléments de mécanique.
 
Mais comme toute bonne chose, il fait savoir l'apprécier. Brokamaf, installé au 46 rue du Terras, n'ouvre que trois heures par semaine, de 14 à 17 heures le samedi après midi.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
design culture économie