Mayenne : le centre d'accueil de migrants de Sainte-Suzanne ferme ses portes le 31 mars

Le centre d’accueil de réfugiés de Sainte-Suzanne, en Mayenne, va fermer ses portes le 31 mars. Son objectif, accueillir temporairement des migrants suite au démantèlement de la « Jungle » de Calais, a été rempli, signale bailleur. Le centre accueillait 52 réfugiés.

Le village de Sainte-Suzanne, à l’est de la Mayenne, accueillait depuis le 24 octobre 2016 cinquante-quatre demandeurs d’asile. Le 7 février, le bailleur social Adoma a annoncé la « fin d’une belle aventure humaine » en annonçant la fermeture de ce centre, effective au 31 mars 2017.

Cette aventure mobilisait depuis quatre mois une centaine de bénévoles autour de ces personnes déplacées. Ils proposaient notamment chaque jour à ces derniers des cours de français et, une fois par semaine, un entraînement de football, ainsi qu’un accès à la piscine.

Plus de raison d'exister

Selon Adoma, ce centre d’accueil et d’orientation (CAO) temporaire a rempli son rôle, à savoir « offrir pour une durée temporaire une mise à l’abri digne et adaptée des migrants, à la suite du démantèlement de Calais en octobre dernier », et n’a donc plus de raison d’exister.

Les 52 migrants restants du centre – deux ne souhaitaient pas faire de demande d’asile en France – seront orientés vers des structures d’accueil plus permanents comme le centre d’accueil de demandeurs d’asile de Saint-Nazaire.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
réfugiés société migrants immigration migrants à calais
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter