Mesquer : le maire reçoit des menaces de mort dans un courrier anonyme

Jean-Pierre Bernard, le maire sortant de Mesquer en Loire-Atlantique, a porté plainte pour avoir reçu une lettre anonyme, le menaçant, lui ou sa famille, de menace de mort, le courrier a été posté à Dijon.

Jean-Pierre Bernard, le maire sortant de Mesquer en Loire-Atlantique, a porté plainte pour avoir reçu une lettre anonyme, le menaçant, lui ou sa famille, de menace de mort
Jean-Pierre Bernard, le maire sortant de Mesquer en Loire-Atlantique, a porté plainte pour avoir reçu une lettre anonyme, le menaçant, lui ou sa famille, de menace de mort © Christophe François France Télévisions
Élu depuis trois mandats, Jean-Pierre Bernard est connu à Mesquer et ailleurs comme un maire qui défend sa commune et les citoyens. On l'a vu combatif contre Total, après le naufrage de l'Erika, et plus récemment, il avait écrit à Emmanuel Macron, pour lui expliquer le "métier" de maire d'une petite commune !

Il avoue "être passablement perturbé par le courrier reçu". L'auteur de la lettre, imprimée à partir d'un traitement de texte et datée du 21 janvier dernier, le menace de mort. Lui ou un membre de sa famille au hasard, lui reprochant d'être maire depuis trop longtemps. La lettre a été postée à Dijon et adressée à la Mairie !

Jean-Pierre Bernard a porté plainte. "C'est très dificile à vivre pour ma famille, mais je ne veux pas céder aux intimidations. D’une manière générale il y a beaucoup d’agressivité dans cette campagne".

Son adjointe aux finances a créé sa propre liste, mais il ne soupçonne à aucun moment que l'auteur anonyme se situe dans son environnement. 
Il déplore, tout comme son adjointe, la violence verbale et les dégradations quotidiennes des panneaux d'afichages. Rappelant tous deux que "toute personne surprise à agir ainsi est passible d'une amende de 450 €".

Des exemples de cette agressivité envers les élus ? On ne compte plus les voitures dégradées, les permanences tagguées, quand ce n'est pas comme à La Turballe, où un homme masqué attendant à un Stop, a attaqué la voiture d'un candidat à coups de barre de fer !


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections faits divers justice société