• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Nantes arrache l'égalité sur la pelouse de Bastia (2-2)

À la 78e, Emiliano Sala entame la remontée au score de Nantes. / © Pascal Pochard-Casabianca / AFP
À la 78e, Emiliano Sala entame la remontée au score de Nantes. / © Pascal Pochard-Casabianca / AFP

Nantes a évité de peu la défaite sur le terrain de Bastia, mercredi 1er mars, pour le match reporté de la 24e journée de ligue 1. Mené 2-0 par les Corses, les Canaris ont su rattraper leur retard et arracher l'égalité sur le fil. Résumé.

Par Valentin Pasquier

Trois points auraient pu soulager le SC Bastia, empêtré dans la zone relégable du championnat, à la 19e place. Mais, coaché pour la première fois par Rui Almeida, le club corse a manqué de peu l'exploit en concédant deux buts dans le dernier quart d'heure de jeu.

Malgré leurs occasions en début de rencontre - Sala à la 21e, capté par Leca, et Bammou à la 60e, au dessus des cages - les jaune et vert ont pourtant été maîtrisés par des Bastiais sans éclat et réduits à 10 après l'explusion de Djiku (10e), auteur d'une semelle sur Thomasson.

Le Sporting a pensé plier le match en quelques minutes seulement. Danic ouvre le score par une reprise au deuxième poteau d'un centre de Nangis (1-0, 69e). Un jolie réalisation suivie d'une réplique, cinq minutes plus tard, signée Oniangué (75e, 2-0), qui tente sa chance après une reprise de Rose.

Soulagement pour Nantes, frustration pour Bastia

Les Nantais réagissent rapidement. Dès la 78e, Sala ouvre enfin les compteurs du FCN... par une reprise lui aussi (voir photo, 2-1). Lima tente de revenir au score sur penalty - dû à une faute grossière de Keita sur Stepinski - mais manque le but (88e). L'égalisation tant attendue arrive dans les dernières secondes du match : marqué par Leca sorti de ses cages, Sala transmet à Diego Carlos qui crochète dans les cages vides.

Un relâchement frustrant pour les Bastiais : les 2 points supplémentaires obtenus en cas de victoire auraient pu s'évérer décisifs pour se maintenir en ligue 1. Cette frustration s'est sentie après la rencontre, sur la pelouse comme sur le chemin des vestiaires (voir ci-dessous). Nantes accède à la 11e place, entre Guinguamp et Angers.

 

Sur le même sujet

SNSM : la question du financement des sauveteurs en mer

Les + Lus