Neurodon : en Pays de la Loire, 22 parcs et jardins ouverts pour la bonne cause, les 8 et 9 mai

C’est une tradition : les plus beaux  parcs et jardins de notre région ouvrent leurs portes au public début mai. Pour chaque entrée achetée deux euros sont  reversés pour la recherche sur le cerveau. 

22 parcs et jardins des Pays-de-la-Loire participent au Neurodon, comme celui du château de Nesmy en Vendée
22 parcs et jardins des Pays-de-la-Loire participent au Neurodon, comme celui du château de Nesmy en Vendée © Alain Durante

"Après ce nouveau confinement et avec la fin  de la limite des 10 kilomètres, les gens ont besoin de s’oxygéner, d’aller se balader en pleine nature. Ces ouvertures de parcs et jardins le  week-end prochain vont être un bon bol d’air pour les gens", souligne Alain Durante, président de l’association des Parcs et jardins de Vendée. 

22 parcs et jardins ouverts au public en Pays de la Loire

Le Neurodon, c’est une opération nationale.  En Pays de la Loire, 22 parcs et jardins vont s’ouvrir au public, en respectant évidemment les gestes barrières, le port du masque et des visites par petits groupes de six personnes maximum. Cette année encore de nombreux visiteurs sont attendus pour découvrir les trésors des jardins, leur végétation, leurs essences rares.  

La nature est essentielle et bénéfique pour le bien être de notre cerveau

Alain Durante, président des Parcs et Jardins de Vendée

600 000 euros récoltés et 11 projets financés

Depuis le lancement de l’opération Jardins ouverts, en 2003, près de 600 000  d’euros ont été récoltés. Ces dons ont permis de financer 11 projets en neurosciences. " Les projets sont axés sur la recherche fondamentale qui étudient les maladies neurologiques et psychiatriques. Des maladies  comme Parkinson, Alzeihmer, dont les personnes ne guérissent pas. Leur seul espoir est la recherche d’une thérapie ", explique Anne-Marie Sacco, directrice déléguée de la Fédération pour la recherche pour le cerveau. 

Le parc Oriental de Maulévrier ouvrira ses portes ce weekend pour le Neurodon
Le parc Oriental de Maulévrier ouvrira ses portes ce weekend pour le Neurodon © Alain Durante

Le cerveau et son environnement

Depuis trois ans, la thématique des recherches se concentre sur le cerveau dans son environnement.

"Nous n’avons pas lancé de projets sur les atteintes neurologiques et psychiatriques du Covid 19 sur le cerveau. Mais les chercheurs sont unanimes à dire que respirer au grand air, se balader en  pleine nature est bon pour notre cerveau", conclut Anne-Marie Sacco.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société environnement covid-19