Pays de la Loire : dégradation de la qualité de l'air annoncée pour dimanche 13 septembre

Des températures estivales, un air chaud qui pourrait faire oublier la date du calendrier...tout ça c'est très bon pour les barbecues dans le jardin ( et dans le respect des gestes barrières s'entend !) mais carrément moins bien pour la qualité de l'air. Explications.

L'été qui se prolonge c'est bien mais ça a ses limites !
L'été qui se prolonge c'est bien mais ça a ses limites ! © D. Raveleau - France Télévisions
La météo plutôt très clémente en ce moment, a un petit revers !
Pour l'instant pas de panique, il n'est pas question de pic de pollution, néanmoins, les indicateurs liés à la présence de certains polluants dans l'air, comme l'ozone ou les particules fines, ont tendance à augmenter.

"Ce n'est pas inhabituel en cette période explique Charlotte Delpeux chargée de communication à Air Pays de la Loire. Mais effectivement, en ce moment, comme il fait chaud, le rayonnement du soleil favorise la formation d'ozone".

D'habitude, les vents d'ouest balaient l'ozone et les particules fines, c'est pourquoi la région est relativement peu soumise à des pics de pollution de l'air. Mais actuellement, pas de chance, c'est un flux de nord-est qui souffle, drainant un air pollué par le trafic routier et les activités industrielles.
 
Air Pays de la Loire prodigue quelques conseils pour éviter que la situation empire : privilégier les déplacements en vélo (à une allure modérée) mais éviter tant que possible les courses cyclistes et les randos et laisser sa voiture au garage pour privilégier le co-voiturage.

Toutes les  personnes se sentant sensibles à cette pollution sont incitées à limiter leurs déplacements.
Pour être informé de l'évolution de la situation, il est possible de s'inscrire via le site d'Air pays de la Loire afin de recevoir des alertes. Elles sont toujours publiées la veille pour le lendemain.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement