Pluie, le déficit engagé à l'automne dernier tend à se réduire

Ciel nuageux - Hiver - Bruine / © Pixabay
Ciel nuageux - Hiver - Bruine / © Pixabay

Quel temps fait-il aujourd'hui ? Il pleut ! C'est une bonne nouvelle. Oui parce que l'automne dernier avait été particulièrement sec présageant un déficit inquiétant et lourd de conséquences pour nos amis agriculteurs. Mais les pluies de ces dernières semaines ont été les bienvenues. 

Par Olivier Quentin

L'automne 2017 a suivi une longue période sèche et donc aggravé la situation. Normalement, l'automne météorologique qui va du 1er septembre au 30 novembre permet de recharger les nappes, la nature est en sommeil et requiert moins d'eau.

La pluviométrie a été bien inférieure à la normale sur cette période : 100 mm aux Sables d'Olonne et le sud de la Vendée. C'est 50 à 60 % de moins que la normale. 40 % de déficit pluviométrique également à Nantes

La Sarthe a été le département le moins touché par cette période de sécheresse dans la région. On y a constaté une pluviométrie presque habituelle, à peine en dessous de la moyenne saisonnière. 

Et puis le mois de décembre est arrivé et avec lui la pluie, enfin. Les précipitations ont été 20 % au dessus de la normale sur de nombreuses villes comme Nantes, La Roche sur Yon  et Laval mais on a constaté encore des déficits dans le sud-Vendée et le Baugeois, l'est du Maine et Loire.

"Le mois de janvier est bien parti note Christophe Pin le directeur de Météo France à Nantes, mais il faudrait régulièrement des perturbations actives apportant des pluies modérées sur 24h, tous les deux ou trois semaines, pour recharger efficacement les nappes."

Cette fin de semaine devrait y contribuer, ce vendredi et dimanche sont annoncés pluvieux.




Sur le même sujet

Chasse : les sangliers de la discorde

Les + Lus