• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Pokemon Go : 3,4 millions d'automobilistes poursuivent leur quête au volant

3.4 millions d'automobilistes français avouent chercher des Pokemon en conduisant / © SOPHIA KEMBOWSKI / DPA / AFP
3.4 millions d'automobilistes français avouent chercher des Pokemon en conduisant / © SOPHIA KEMBOWSKI / DPA / AFP

L'association "40 millions d'automobilistes" tire la sonnette d'alarme. Trop de dresseurs de Pokemon continuent leur quête tout en conduisant leur véhicule.

Par Fabienne Béranger

En France depuis son lancement  en juillet dernier, l'application aurait été chargée par "près de 6 millions de dresseurs" dont plus de la moitié, "56%, avouent poursuivre leur quête jusque derrière le volant de leur véhicule" s'inquiète l'association "40 millions d'automobilistes".

Depuis le 24 juillet, date de lancement de l'application en France, 3,4 millions d'automobilistes reconnaissent ainsi poursuivre leur quête au volant de leur véhicule. Une situation inquiétante qui a "déjà provoqué un grand nombre d'accidents de la circulation, d'abord aux États-Unis où l'application est apparue, et en France" souligne "40 millions d'automobilistes".

"Ce n'est pas parce que le jeu fait un carton que l'on va accepter que ça cartonne aussi sur les routes" a déclaré Pierre Chasseray, délégué général de "40 millions d'automobilistes".

"Ne joue pas à Pokemon Go en conduisant"

L'association d'automobilistes demande donc la mise en place d'une charte avec la Sécurité Routière et la société Niantic, créatrice de Pokemon Go.
Dans cette charte, elle demande notamment à Niantic de "ne pas placer de Pokémons sur et aux abords des autoroutes, pour ne pas tenter les automobilistes."

En attendant l'éventuelle mise en place de cette charte, Niantic a fait une mise à jour de son application. Un message rappelle désormais aux automobilistes de ne pas jouer "à Pokemon Go au volant".

Pour rappel, l'utilisation d'un téléphone au volant est passible d'une amende de 135 euros et du retrait de trois points.


A lire aussi

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus