A Angers, Nantes et au Mans, les motards en colère défilent contre la perspective d'un contrôle technique obligatoire

C'était un week-end de mobilisation nationale pour les motards qui refusent la directive européenne imposant un contrôle technique aux propriétaires de deux roues motorisés. Au Mans, ils étaient plusieurs centaines à défiler, klaxon et moteur hurlants.

590 motos selon la FFMC ont défilé au Mans ce samedi après-midi.
590 motos selon la FFMC ont défilé au Mans ce samedi après-midi. © France Télévisions Kévin Gaignoux

Au Mans, le rendez-vous avait été donné  à 13h30 sur un parking entre le circuit des 24 Heures et le stade MMArena.

Après une prise de parole, les centaines de motards (590 selon les organisateurs), ont pris la direction de la rocade où ils ont défilé le doigt sur le bouton de klaxon et le moteur hurlant (à fond de première). Tout cela escorté par des motards... de la police.

 

Défilé sur la rocade du Mans

Une manifestation déclarée et autorisée à l'initiative de la Fédération Française des Motards en Colère dans toute le pays. De tels rassemblements ont eu lieu également (entre autres lieux) à Angers et Nantes.

Après avoir emprunté la rocade, les motards ont terminé leur périple devant la préfecture. Rendez-vous a été pris avec le représentant de l'Etat pour lui exposer les revendications de la FFMC.

 

Le cortège a emprunté la rocade du Mans avant de revenir vers la Préfecture.
Le cortège a emprunté la rocade du Mans avant de revenir vers la Préfecture. © France Télévisions Kévin Gaignoux

 

Ce qui a motivé cette manifesation nationale, c'est la directive votée par l'Europe et imposant un contrôle technique aux deux roues motorisés à partir du 1er janvier 2022.

Les motards ne veulent pas de cette nouvelle contrainte estimant qu'elle ne se justifie pas. Ils mettent avant une étude baptisée rapport MAIDS (datant de 2005) constatant que l'état technique n'est en cause que dans 0.3 % des accidents impliquant un deux roues motorisé. 

voir le reportage

"le scandaleux lobbying des opérateurs de contrôle technique"

"Si la FFMC appelle à manifester contre le CT moto, explique l'association dans un communiqué, c’est bien pour dénoncer le scandaleux lobbying des opérateurs de contrôle technique ! Ces opérateurs, qui bénéficieraient financièrement d’un contrôle technique moto, sont les mêmes qui font tout pour que le parlement européen le mette en place : ils sont donc juges et parties ! C’est inadmissible !"

".... malgré une augmentation notable du parc roulant des 2RM, l’accidentalité a bel et bien baissé !" argue la FFMC qui souhaite que cet argument soit avancé par le gouvernement français pour ne pas avoir à appliquer la nouvelle directive européenne.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
moto sport auto-moto manifestation économie social