Coronavirus - Sarthe : à St-Calais, le maire Léonard Gaschet, 74 ans, toujours en première ligne

Les Maires sont en première ligne dans la gestion du déconfinement. A Saint-Calais, Léonard Gaschet gère le quotidien de cette commune située dans l'Est du département de la Sarthe. 

Léonard Gaschet gère l'urgence depuis le 16 mars
Léonard Gaschet gère l'urgence depuis le 16 mars © Photo: Leonard Gaschet
Il multiplie les réunions téléphoniques. L'agenda de Léonard Gaschet devait pourtant se refermer lors de la semaine du 23 mars, au lendemain du second tour des Municipales.
A 74 ans, le maire de St-Calais avait décidé de passer la main, après six ans passés à la tête de cette commune de 3260 habitants. Une commune située à 30 km de Vendôme et une quarantaine du Mans. 

On se pose beaucoup de questions


Léonard Gaschet gère l'urgence. Il répond lui-même au téléphone au secrétariat de la mairie. Lundi 27 avril dans l'après-midi, il sortait d'une réunion avec Pascale Fontenel-Personne, la député de la circonscription, aux côtés d'autres maires de la communauté de communes. 

 Dévoué, investi, l'élu naviguait à vue avant la déclaration d'Edouard Philippe à l'assemblée nationale, mardi.
"On se pose beaucoup de questions. Nous avons passé commande de 3 000 masques chirurgicaux, mais nous allons les recevoir au mieux le 15 mai, au plus tard le 30.
Pour l'instant, je réserve les masques chirugicaux pour les professionnels de santé. (...) C'est un peu la panique (...) J'ai tenu une réunion ce matin avec les écoles... Là aussi, on se pose des questions ? Qui va payer ces masques ? Personne ne sait".

Répondre à l'urgence sanitaire

Mardi, Léonard Gaschet a suivi le discours d'Edouard Philippe. "C'était clair, sans l'être, déclare cet ancien agriculteur à la retraite. Sur les masques, l'Etat va prendre 50 pour cent du montant (...) J'ai deux écoles maternelles et une école élémentaire qui vont rouvrir le 12 mai. Soient 50 élèves en grande sections, CP et CM2. Il va falloir remettre en route la cantine et le péri-scolaire et je ne sais pas encore comment faire pour accueillir dans un premier temps les enfants des autres classes et dont les parents auront repris le travail.
Les directrices de l'école ont une audio-conférence jeudi avec l'Inspection académique. J'espère en savoir plus à l'issue de celle-ci."


A toutes ces interrogations, un maire doit aussi répondre à l'urgence sanitaire. Encaisser humainement des annonces douloureuses comme cette hospitalisation d'un des deux médecins généralistes de la commune, placé en réanimation le week-end dernier après avoir été frappé par le Covid-19.
"Il y a eu 5 décès à la maison de retraite de La Chapelle-Gauguain et certains résidents ont dû être transférés à St-Calais. Un handicapé mental de l'Ehpad spécialisé de St-Calais est décédé des suites du Covid le week-end dernier".

Un médecin généraliste de la ville va reprendre du service

Il y a fort heureusement dans ce quotidien tragique des raisons d'espérer. Un médecin généraliste de la ville à la retraite va reprendre du service et Léonard Gaschet tenait à souligner le choix de deux employés de la restauration scolaire: " Ils ont décidé de travailler aux cuisines de l'hôpital avant que l'école ne reprenne". Un geste appréciable.

"On assume, jusqu'au bout, conclut-il. Avec une de mes adjointes, je suis seul pour faire le boulot, en rajoutant, "je me serais bien passé de celle-là (ndlr: la crise sanitaire). Il annonce pour la suite des jours moins heureux pour ceux qui prendront le relais au lendemain du 2e tour: "Pour les prochains maires, les mandats seront très difficiles..."
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société ruralité politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter