Coronavirus : la CPAM mobilisée pour assurer la continuité du service public et des droits des assurés

C'est aujourd'hui l'objectif premier des caisses primaires d'assurance maladie en Pays de la Loire, comme partout en France : assurer la continuité d’un service public prioritaire pour protéger les assurés et soutenir le système de santé.
 
coronavirus : La CPAM mobilisée pour le maintien des services prioritaires
coronavirus : La CPAM mobilisée pour le maintien des services prioritaires © Crédit photo CPAM de la Sarthe.
Depuis le vendredi 13 mars, les CPAM des Pays de la Loire ont lancé le Plan de Continuité de l’Activité 

"Il a fallu s’organiser et réagir vite, explique Patrick Rouyer, directeur de la CPAM de la Sarthe.  Le télétravail a été mis en œuvre afin d’assurer les paiements aux assurés, aux professionnels de santé, aux établissements de santé et aux employeurs. Mais également délivrer les cartes vitales et attribuer les droits à la Complémentaire Santé Solidaire. Certains services ont organisé des roulements du lundi au samedi pour gérer le flux

Par ailleurs, certaines activités se poursuivent au siège comme le service courrier, activité essentielle en ce moment, pour transmettre les nombreux arrêts de travail.

Plusieurs activités sont prioritaires comme l'indemnisation les personnes en arrêt de travail (directement ou par le biais de leurs employeurs), le remboursement de frais de santé "notamment aux professionnels de santé qui sont nombreux à pratiquer la dispense d’avance de frais et effectuer les versements aux établissements de soins publics et privés".

La CPAM souhaité également assurer la continuité des droits des assurés et particulièrement les plus fragiles.
 

Éviter les ruptures de droits

Certaines prestations vont être renouvelées automatiquement pendant la période actuelle pour éviter une rupture : c’est le cas notamment de la Complémentaire Santé Solidaire qui arriverait à échéance d’ici le 31 juillet 2020.

Celle-ci  va être prolongée de trois mois et une attestation de droit  sera adressée aux assurés à cette occasion. Il en sera de même pour la plupart des échéances des Affections de Longue Durée (ALD).

Des équipes des CPAM vont également apporter leur concours à la coordination entre les établissements et les professionnels de santé libéraux, dans la réponse à l’épidémie.

"Cela se traduit, explique Patrick Rouyer, par la mise en place rapide de la téléconsultation, l'accompagnement à la mise en œuvre d’une plateforme nationale de l’Assurance Maladie destinée à soulager les sollicitations du centre 15, aide à la mise en œuvre de centres de dépistage. La coordination avec tous les acteurs du système de santé est essentielle pour soulager les hôpitaux, la médecine de ville et permettre aux Sarthois d’accéder aux soins en respectant au maximum le confinement  

Vous avez des questions ?

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société covid-19