Le Mans : les étudiants de Staps dénoncent leurs conditions d'études

C'est un mouvement de grogne national qui agite le monde du sport universitaire depuis l'an dernier. Derrière la bannière #STAPSOubliés, les étudiants et les enseignants se mobilisent. À l'université du Maine particulièrement, les difficultés s'accumulent depuis plus de dix ans.

L'appel est national, lancé par l'association Anestaps, mais il prend une résonance toute particulière en Sarthe.

Depuis plus de dix ans et après de nombreuses manifestations, les étudiants et les personnels de l'université du Maine n'ont eu de cesse d'alerter leurs dirigeants devant le manque de moyens de leur filière.

Sur cette période, les effectifs des étudiants en sport ont pratiquement doublé sans que le nombre d'enseignants ou de personnel administratifs dédiés ne suive.

En 2019, les enseignants réclamaient, à minima, deux postes de professeurs supplémentaires pour pouvoir assurer une formation correcte. Et l'ensemble de l'équipe enseignante avait alors démissionné de ses responsabilités au sein de l'UFR en signe de protestation.

Aujourd'hui, les conditions d'enseignement en Staps au Mans sont encore plus difficiles : " Le taux d'encadrement est d'un professeur titulaire pour 44 étudiants contre un professeur pour 17,5 étudiants en moyenne dans l'ensemble des filières universitaires françaises ", indique Léa Tison, trésorière de l'association des étudiants en Staps du Mans.

À cette problématique s'ajoutent des manques en salles de cours, des amphithéâtres en mauvais état, voire un manque d'infrastructures sportives pour l'enseignement de certaines disciplines. Bref, pour les étudiants, la coupe est pleine...

Ces conditions ne sont supportables ni pour les étudiants, ni pour le corps enseignant et administratif. Malgré de multiples alertes, aucune réponse n'a été apportée.

Léa Tison, trésorière de l'association des étudiants en Staps du Mans

Les étudiants en Staps seront donc mobilisés ce mercredi 13 octobre à 14 heures. Ils appellent à une manifestation devant les locaux de l'université du Maine.

Staps : une filière universitaire

Les études de Staps, Sciences et techniques des activités physiques et sportives, constituent un cursus universitaire pouvant aller jusqu'au doctorat. Il est proposé dans près de 50 universités en France. Si un tiers de l'enseignement est consacré à la pratique sportive, il ne faut forcément être un grand sportif pour intégrer cette filière  : une activité régulière et de bons résultats au lycée sont suffisants. Ces études comprennent tout de même une forte dimension scientifique. 

La filère Staps figure en 9ème place des formations les plus demandées sur Parcoursup. Pour éviter un très fort taux de décrochage à l'issue de la première année, une sélection est maintenant mise en place pour intégrer cette filière.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société social économie recherche culture sciences sport mouvement social