Le Mans : les Hair Artist Awards mettent en lumière les apprentis coiffeurs

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sandrine Gadet avec Marc Yvard

Ce dimanche 22 mai, les meilleurs apprentis coiffeurs de France étaient réunis au centre des expositions du Mans pour concourir aux Hair Artist Awards. Du CAP au Brevet Professionnel. 400 jeunes futurs pros étaient à l'œuvre. Une manière de braquer les projecteurs sur une profession qui peine à recruter.

Ciseaux et peignes en mains, les yeux rivés sur leur tête à coiffer, ils ont une heure pour prouver leur maîtrise technique. 

400 apprentis sont venus de toute la France avec un seul objectif  : décrocher le titre de meilleur apprenti aux Hair Artist Awards.

L'ampleur de l'évènement est sans équivalent dans l'univers de la coiffure. C'est un véritable show.

Musique, projecteurs, public, on est loin de l'ambiance feutrée des cours et des salons de leurs patrons !

Une manière pour ces jeunes gens venus de 136 CFA de France d'apprendre à sortir de leur zone de confort, se mettre dans une bulle, surmonter leur stress et tout donner.

Au delà de la compétition, offrir une vitrine à un métier qui peine à recruter

Pour les professionnels, ce concours est l'occasion de mettre en avant le savoir-faire, les techniques et la modernité de l'enseignement. Pour donner envie aux jeunes de s'engager dans un métier exigeant et qui a du mal à recruter.

"On a des postes à pourvoir en Sarthe comme sur l'ensemble de la France, explique Manoëlla Rasselet Directrice CFA Coiffure Sarthe, on parle de plus de 10 000 postes au niveau national qui ne sont pas occupés".

La raison principale de cet état de fait, c'est que les salariés doivent être qualifiés et avoir en poche au minimum un brevet professionnel pour pouvoir commencer à travailler. Le métier de coiffeur ne s'improvise pas.

Raphaël Perrier est bien placé pour le savoir. 

Ce coiffeur manceau de renommée internationale est à l'origine de ces Hair Artist Awards. Il est un modèle pour les jeunes apprentis qui rêvent tous de faire une carrière comme la sienne. Il a prouvé qu'avec du talent, des compétences et de l'ambition, tout est possible ! 

Certains estiment qu'il a hissé  la coiffure au rang des disciplines artistiques. Il n'a en tout cas de cesse de promouvoir la diversité des trajectoires qu'elle offre.

"On a un métier où il n'y a pas de limite, indique-t-il, on peut être coiffeur dans un petit salon de quartier, parce qu'on aime ça, et moi j'en viens et je trouve que c'est très cool. On peut avoir 10, 20, 100 salons. Il y a des grandes réussites dans les salons de coiffure à travers des grandes franchises, mais il y a aussi des petits artistes qui travaillent pour le cinéma".

Les résultats de la deuxième édition des Hair Artist Awards:

Noa Derouard du CFA du Mans, a été sacré meilleur apprenti CAP et mentions complémentaires (il avait déjà été remarqué l'an passé en remportant le prix du meilleur jeune talent lors de la première édition) qui avait eu lieu l’année dernière.

Maëlys Dury, originaire des  Pyrénées-Orientales a été nommée meilleure apprentie BTS et brevets professionnels.