Le Sarthois Pierre Terouanne sacré champion du monde de Krav-maga

Fort de 20 ans de compétition dans de multiples arts martiaux et sports de combat, Pierre Terouanne est devenu champion du monde dès sa première participation. / © Charles Lemercier
Fort de 20 ans de compétition dans de multiples arts martiaux et sports de combat, Pierre Terouanne est devenu champion du monde dès sa première participation. / © Charles Lemercier

Début novembre, deux Sarthois, Pierre Terouanne et Erb Fouzia, ont remporté le titre mondial d'une nouvelle formule de Krav-maga, validée par la Fédération française de karaté. Nous avons suivi l’entraînement du poids-lourd Pierre Terouanne. Attention, ça déménage…

Par Charles Lemercier

Pour rencontrer le champion du monde, nous passons devant l’ensemble des salles d’arts martiaux de Samouraï 2000, au Mans. Boxe, karaté, full-contact… autant de disciplines qui composent le krav-maga, une méthode d’auto-défense née en Israël.

Le krav-maga, ce sont des gestes accessibles, simples, efficaces… On se dépense beaucoup, on travaille le cardio. Il faut une bonne condition physique, explique un licencié, pratiquant depuis huit ans.

En compétition, les adversaires doivent gérer l’effet de surprise. Ils se tournent le dos et à chaque manche, à tour de rôle, attaquent ou défendent. Chaque round dure 2 fois 10 secondes.

L’adversaire ne sait pas si je vais l’attaquer avec ou sans arme. Toutes les frappes de kick-boxing sont autorisées, comme amener au sol avec une prise de judo. Nous avons le droit à tous les moyens de défense, à tous les coups. Et le K.O. est autorisé.

Le krav-maga, un accomplissement

Le mix de plusieurs arts martiaux a éveillé la curiosité du Sarthois, déjà rodé en judo, commencé à 8 ans, en karaté (14 ans) puis en full-contact ou en boxe. Le titre de champion de France puis champion du monde, c’est l’aboutissement de 20 ans de compétition à bon niveau.

Une pause de quinze ans, pour travailler dans la sécurité notamment, ne lui a pas fait perdre ses moyens, au contraire. Il a pu se consacrer au krav-maga avec deux coachs dans son plan d’entraînement. Confidence de coach, Pierre Terouanne a surtout travaillé les évitements.

C’est une belle performance car c’est assez rare de revenir à la compétition dans les sports de combat après quinze ans de pause. Le missile a atteint son but ! Maintenant, je veux développer la discipline et me servir de mon titre pour la faire connaître.

Le coach ne souhaite pas remettre son titre en jeu. Il a déjà commencé à transmettre sa passion. Une discipline en vogue qui rassemble 18 000 licenciés en France. Et de plus en plus de femmes, principales victimes de violences dans l’espace public. Un quart d’entre-elles ont subi une agression, un fait de violence ou d’harcèlement selon un rapport de l’Ined de 2015.
 

Sur le même sujet

Les + Lus