Procès Guittard : " je requiers une période de réclusion criminelle de plus de 30 ans "

Au neuvième jour du procès Guittard, l’avocat général a requis une période de réclusion criminelle à perpétuité pour Touria Rafjaoui et Jean-François Ornano. Une peine de sûreté d’au moins 15 ans est également requise pour ce dernier. 
La salle d'audience des Assises de la Sarthe lors du procès Guittard
La salle d'audience des Assises de la Sarthe lors du procès Guittard © Sofiane Aissaoui, France 3 Maine
« N’oubliez pas que Mélissa et Salomé n’ont que faire de l’héritage de leur père. Elles ne voulaient rien d’autre que de continuer à être cajolées. » Pour cette huitième journée de procès, la cour a entendu le réquisitoire de l'avocat général. Les différentes versions des faits donnés par les accusés ont été rappelées. 

« Touria Rafjaoui et Jean-François Ornano ont essayé de vous emmener sur des pistes improbables. » L’avocat général a notamment souligné qu’à plusieurs reprises, les accusés ont changé de versions « pour semer le doute ».

L’avocat général est revenue sur les témoignages et les expertises psychologiques. Elle requiert une peine de réclusion criminelle à perpétuité pour les deux accusés  « Le divorce, Touria n’en voulait pas car elle savait qu’elle n’en sortirait pas gagnante. » Elle ajoute ensuite : « La venue du couple corse est une punition. (…) Le but ultime était de trouver Frédéric Guittard. »

Le verdict devrait être rendu vendredi.
  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société assises