Sarthe : Ugo distille gin et vodka dans la plus pure tradition

Ugo Fuchs est le gérant de Coqlicorne, une distillerie artisanale basée à Nogent-le-Bernard, dans la Sarthe. Son entreprise existe depuis deux ans maintenant. Le producteur propose gin et vodka.

Ugo est distilleur de vodka
Ugo est distilleur de vodka © France 3 Pays de la Loire
C’est dans l’atelier installé à l’arrière de sa maison qu’Ugo Fuchs, 34 ans, concocte des spiritueux.

Du gin, de la vodka ou encore du rhum qu’il fabrique grâce à son alambic. Une chaudière en cuivre qui existe depuis des millénaires. Elle permet de distiller. Le cuivre est spécialement conçu pour purifier l’alcool. Avec cet outil pouvant contenir jusqu’à 500 litres, le producteur élabore de l’alcool comme autrefois.

Son gin, le producteur le travaille et le parfume avec du gingembre, de la cardamone ou encore de la fleur de sureau : "C’est comme la parfumerie, on a 51% du gin qui est composé de baies de genièvre mais pour les 41% restant, il faut trouver des parfums, des saveurs qui vont pouvoir se mélanger".
 
Les herbes et des épices avec lesquelles travaille Ugo Fuchs viennent du monde entier et sont issues du commerce équitable. "Ces ingrédients sont compliqués à trouver localement, je passe donc par une centrale anglaise qui fait du « fair trade ». Le but du jeu est de ne travailler qu’avec des petits producteurs et des petits cueilleurs".
CoqLicorne, de la vodka sarthoise
CoqLicorne, de la vodka sarthoise © France 3 Pays de la Loire
 

La distillerie artisanale, un savoir-faire perdu

L’artisan fabrique aussi de la vodka au goût de lavande, par exemple.

Et son autre alcool phare est le rhum. Il le distille, le fait fermenter. Son souhait est de le laisser vieillir pendant des années dans des tonneaux en bois, tout en vérifiant régulièrement la couleur et l’odeur de son produit.

L’objectif du producteur est de revenir à une fabrication artisanale quasi-oubliée sur le territoire et dans le pays. "Aujourd’hui, il y a un peu le diktat des grandes industries d’alcool et le but est de redonner un titre de noblesse un peu disparu comme du gin en fabrication maison ou du rhum métropolitain", dit-il.
 

L’aventure d’une vie

L’entreprise Coqlicorne est née il y a deux ans. Ugo Fuchs l’a créé avec son beau-frère écossais et passionné de spiritueux également. "Coqlicorne vient du coq français et de la licorne écossaise".
Mais depuis un an, Ugo a repris 100% de l’activité.

Pour lui, c’était inconcevable de ne pas poursuivre cette aventure qui est celle d’une vie.
Ancien régisseur-son, il a changé de vie pour se lancer dans l’entreprenariat, "c’est la passion d’un vrai boulot d’artisan, travailler avec ses mains, le toucher et l’odeur… C’est un métier qui allie toutes mes passions de cuisinier car, avant tout, c’est un peu de la cuisine, tout ça".

Une passion qui lui colle à la peau. D’ailleurs le propriétaire de la distillerie Coqlicorne a obtenu une médaille d’argent internationale pour son gin au mois d’août.

Les consommateurs curieux peuvent retrouver ses produits chez certains cavistes et bars de la Sarthe et des Pays de la Loire.
En France, on compte une centaine d’artisans distillateurs.

► Le reportage de notre rédaction

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tradition culture patrimoine économie