• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Pascal Gannat, président du groupe FN à la région, démissionne comme le souhaitait Marine Le Pen

Pascal Gannat, président du groupe FN à la région, démissionne comme le souhaitait Marine Le Pen
Pascal Gannat n'est plus président du groupe FN au conseil régional des Pays de la Loire. Il a démissionné conformément au souhait de Marine Le Pen. Il était critique de la "refondation" du parti. - France 3 Pays de la Loire - Myriam THEBAUT, François DAIREAUX, Nicolas GUILBAUD

Pascal Gannat n'est plus président du groupe FN au conseil régional des Pays de la Loire. Il a démissionné conformément au souhait de Marine Le Pen. Il était critique de la "refondation" du parti.

Par M. F. avec AFP

Pascal Gannat a bien démissionné du poste de président du groupe Front national au conseil régional des Pays de la Loire. Il a été remplacé ce lundi par Jean Goychman, élu par le groupe d'élus FN à la région. Ce changement était souhaité par la présidente du parti, Marine Le Pen.

"Pascal Gannat a démissionné ce matin (...) de la présidence du groupe des élus régionaux FN-RBM des Pays de la Loire. Ce départ s'inscrit dans une démarche personnelle, et dans une volonté de se consacrer en priorité à sa vie familiale et professionnelle", écrit le groupe FN dans un communiqué.


Critiques sur la "refondation" du parti

Marine Le Pen avait demandé l'éviction de deux responsables régionaux critiques dans le débat sur la "refondation" de la formation d'extrême droite : celle de la patronne du Front national en Bourgogne-Franche-Comté, Sophie Montel, proche de Florian Philippot, et celle de Pascal Gannat, qui avait évoqué vendredi des "bruits de presse".

"Pascal Gannat a décidé de démissionner pour des raisons personnelles. Il poursuit son mandat en tant que simple conseiller régional", a indiqué un représentant du groupe FN.


Jean Goychman, qui succède à Pascal Gannat, est membre de la commission des finances au conseil régional.

A lire aussi

Sur le même sujet

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique

Les + Lus