Sarthe : Camille et Agathe sont masseuses pour chevaux, "on rentre un peu dans l’intimité de l’animal"

Toutes deux cavalières, Camille et Agathe se sont formées au métier de masseur équin, un métier de passion qu'elles pratiquent en Sarthe.

Camille Cassonneau, masseur équin
Camille Cassonneau, masseur équin © France Télévisions
Depuis deux mois, Camille Cassonneau et Agathe Lamouroux, masseuses de chevaux, suivent de près les foulées d’Hemingway, un cheval de course, spécialiste du saut d’obstacles.

"Il ne traine plus les pieds", constate Camille, satisfaite. En concertation avec sa cavalière et propriétaire, les deux masseuses ont mis en place un protocole de travail et de soins, pour améliorer les performances et le bien-être de ce cheval.

"On essaie de remuscler de façon harmonieuse, en mettant en place des ateliers sur barres au sol, pour améliorer la dissymétrie musculaire, surtout sur ses membres postérieurs", explique Camille. 

Comme les sportifs de haut niveau, Hemingway passe ensuite entre les mains expertes d’Agathe pour une séance d’enveloppement d’algues, comme à la thalasso !

"Le cataplasme d’algues apporte des minéraux et des oligo-éléments indispensables pour le bon fonctionnement articulaire et musculaire", explique la jeune masseuse."Il a des muscles qui ont tendance à rester contractés après l'effort. Ca va l’aider à retrouver sa souplesse naturelle, à récupérer facilement et éviter l'apparition de courbatures". Déjà, le cheval lâche prise, il soupire, baisse la tête et ferme les yeux.

"Un cheval qui est bien dans sa tête, c’est un cheval qui est bien dans son corps, les deux sont liés".


Dans un autre box de l’écurie, Camille prodigue un massage à une jument. Les gestes sont précis, professionnels. "Au début on commence par des choses douces pour prendre contact avec l’animal et après on va un peu plus en profondeur sur les points sensibles, pour lui apporter une décontraction musculaire et également mentale", explique Camille.

"On rentre un peu dans l’intimité de l’animal. Le fait qu’il nous autorise est très important pour nous, c’est ce qui fait qu’on aime notre métier, forcément", confie la jeune masseuse, attentive aux sensations de l'animal.

Les deux jeunes femmes, toutes deux issues du milieu équestre, ont suivi une formation d'un an à l'école Equiphysio à Chantilly. Auto-entrepreneuses installées à La Ferté-Bernard, elles rayonnent sur tout le département de la Sarthe et souhaitent étendre leur activité à toute la France.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
équitation sport entreprises économie