Sarthe : la pêche en rivière possible dans tout le département et jusqu'à 30 km de son domicile à l'extérieur

Durant ce troisième confinement, la possibilité de se déplacer pour aller pêcher en rivière a été fixée aux limites départementales et à 30 km de son domicile vers un département voisin. Les amateurs profitent de ces règles assouplies. 

Un pêcheur sur le bord de la rivière Sarthe
Un pêcheur sur le bord de la rivière Sarthe © France Télévisions

 

La limite des 10 km du domicile a été repoussée à celle du département pour les amateurs de pêche en rivière pour ce troisième confinement. Et pour ceux qui résident près de cette limite départementale, ils peuvent franchir cette "frontière" en ne dépassant pas 30 km depuis leur domicile. Une règle valable dans tous les départements de France et de Navarre, donc en Sarthe.

Sarthe : la pêche en rivière possible dans tout le département et jusqu'à 30 km du domicile à l'extérieur

 

Patrick Vansse taquine le goujon sur le bord de la Sarthe à Saint-Léonard-des-Bois : "L'année dernière on ne pouvait même pas pêcher, alors que cette année on est un peu plus libre pour aller à 30 km. Et puis, je ne suis pas sûr que ce sont les pêcheurs qui vont amener le covid. Hein ?" questionne le pêcheur qui cherche l'approbation. 

Un peu plus loin Jean Virees, un autre pêcheur, ajoute, "C'est mon loisir, je suis tranquille, il n'y a personne, même si je ne prends rien, je suis très bien là".

La pêche en rivière, une activité de plein air plutôt solitaire
La pêche en rivière, une activité de plein air plutôt solitaire © France Télévisions

 

La carte de pêche comme sauf conduit

Pour la fédération de pêche de la Sarthe c'est une nécessité. Tous se tiennent prêt, en cas de contrôle ! " La carte de pêche on l'a toujours sur nous, on est en règle" indique Manuel Alfonso. Au bord des rivières, la carte de pêche vaut attestation de déplacement. Comme une sorte de sauf-conduit !

Alain Dieu, le président de la fédération de pêche de la Sarthe remarque, "quand on ne pouvait aller qu'à 10 km, certains pouvaient aller pêcher, d'autres pas faute de cours d'eau près de chez eux, c'était très inégalitaire. Les pêcheurs ont apprécié cette liberté, relative, mais liberté quand même".

Ce sont les brochets et les sandres qui seront moins ravis... Le week-end prochain, ils vont être relâchés dans les cours d'eau du département.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pêche loisir sorties et loisirs environnement confinement santé société covid-19