Sarthe : les propriétaires heureux de Docteur de Ballon après la victoire dans le steeple chase d'Auteuil

Monique et Robert Gasche-Luc, ont bu le champagne ce dimanche après la victoire de leur champion dans le grand steeple chase de Paris à Auteuil. Un doublé historique puisque le même cheval avait déjà remporté cette course d'obstacles en octobre dernier. 

Chez Monique et Robert Gasche-Luc, à Ballon dans la Sarthe, le téléphone n'arrête pas de sonner depuis la victoire ce dimanche de leur cheval Docteur de Ballon, monté par Bertrand Lestrade et entraîné par Louisa Carberry. Une victoire magnifique dans le grand steeple chase de Paris, à Auteuil.

Louisa, l'entraineure installée à Senonnes en Mayenne, appelle justement pour prendre des nouvelles du couple. "Comment il a récupéré le cheval ?" s'inquiète Monique. "Il est très bien, répond Louisa Carberry, on l'a mis au paddock ce matin, il est parti, il a cabré, tout va bien. Il est en pleine forme."

Monique raccroche et se pose dans un fauteuil, souriante.

"Il bat de bonnes écuries"

"Qui est-ce qui ne pourrait pas être heureux à voir ce qu'on a vu hier ? fait remarquer la propriétaire du crack. On ne le reverra peut-être pas, on ne sait pas. C'est une très belle réussite. Il bat de bonnes écuries qui ont de très bons chevaux. Nous, on est des petits éleveurs. Il (Docteur de Ballon) a été élevé avec des vaches, il n'a pas été gâté comme des chevaux qui ont été élevés dans des grosses écuries !"

Le couple qui élève des chevaux depuis 1985 a pris l'habitude d'aller ensemble les voir courir. Même si l'histoire avait mal débuté avoue Monique.

"On a acheté un cheval, il s'appelait Roi Fainéant, s'amuse Monique. On s'en est rappelé, il n'était pas bon. Il était usé déjà, on ne savait pas ce que c'était que les chevaux."

Et puis le couple a acheté une jument qu'on leur a conseillée et qui a produit de nombreux coursiers de grande qualité, jusqu'à Docteur de Ballon, qui doit son nom comme ses aînés, au village où le couple habite, au nord du Mans.

"Tout ceux que je connais savent qu'on a Docteur Ballon, tout le monde le joue ! déclare modestement Robert Gasche-Luc, l'éleveur. On est renommé pour avoir des bons chevaux. On élève dans le but d'avoir des bons chevaux mais on ne pense jamais avoir un super cheval comme ça !"

"Un bon cheval, faut pas l'esquinter"

Monique et Robert tiennent aussi à rendre hommage à Louisa Carberry , l'entraineur de Docteur de Ballon qui a su le préparer, le préserver pour le lancer au bon moment. Ce n'est pas comme ces autres propriétaires ou entraîneurs qui n'arrêtent pas de faire courir leurs chevaux, confit malicieusement Monique. C'est que ça coûte cher un cheval de course à entretenir ! "Un bon cheval, faut pas l'esquinter dès le départ" conseille Monique.

Ils rendent hommage aussi à Bertrand Lestrade qui a su mener cette course pour terminer en tête dans la dernière ligne droite.

Dimanche, Monique et Robert s'étaient habillés comme pour le steeple chase d'octobre dernier qu'avait déjà remporté Docteur de Ballon. Question de superstition. Et voilà que leur cheval gagne à nouveau à Auteuil ! Un doublé historique !

"il permet de bien faire vivre la boutique"

Mais il faut garder les pieds sur terre. "Celui-là nous permet de bien faire vivre la boutique et d'en élever d'autres" explique Robert Gasche-Luc. Une bonne vitrine pour mettre en valeur l'élevage quoi. "Mais faut pas croire, précise Monique, on gagne un jour mais quand vous comptez tout : les vétos, l'entrainement..."

Monique espère bien que Docteur de Ballon gagnera encore et si ce n'est pas le cas, ce n'est pas grave ajoute-t-elle, "Celui-là, il sera chouchouté jusqu'à la fin de ses jours !"

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité