SNCF : moins de TGV pour Angers et Le Mans, des usagers se mobilisent

© France Televisions - Christophe Turgis
© France Televisions - Christophe Turgis

Sur la ligne SNCF entre Nantes et Paris, certains arrêts TGV pourraient être supprimés à Angers et au Mans à partir du 16 décembre. Un groupe d'usagers a lancé une pétition sur internet "pour le maintien des TGV aux heures de pointe".

Par Christophe Amouriaux

"C'est en voulant réserver des billets à l'avance pour décembre et janvier que je me suis rendu compte que des horaires n'étaient plus disponibles entre Angers et Le Mans à partir du 16 décembre". Elise Dalla Costa n'en revient toujours pas. Comme beaucoup d'autres passages réguliers de ce train, elle ne pourra plus prendre le TGV de 7h43 en gare d'Angers pour se rendre à son travail au Mans. C'était le seul TGV à s'arrêter dans ces 2 villes entre 6h30 et 8h40.
 

Pas de TGV mais un TER plus tôt

La seule solution pour Elise et les autres usagers du TGV du matin, ça sera de prendre un TER. Mais pour arriver à la même heure au Mans, il faudra partir encore plus tôt : 16 minutes avant l'horaire habituel du TGV. "Ça pourra être compliqué pour certains, par exemple s'il faut déposer un enfant chez la nounou." 

Juriste dans une entreprise, Elise s'est rapprochée d'autres passagers dans son cas comme par exemple des personnes travaillant au Centre Hospitalier du Mans. D'autres sont professeurs ou travaillent chez MMA Assurances. Ces abonnés TGV évoquent différents problèmes qui découleront du transfert vers un TER.

Parmi les sujets évoqués, il y a l'absence de connexion Wifi très utile pour certaines professions. Il y a aussi la saturation de certains TER qui là encore rendra un éventuel travail en mobilité difficile voire impossible.
 

Moins de TGV le matin et le soir

S'il ne sera plus possible de monter dans un TGV à Angers le matin aux heures de pointe, ça sera aussi difficile pour le retour vers Angers ou même vers Nantes à partir du Mans selon différentes simulations faites par Elise et d'autres usagers. Le 17h02 et le 19h36 (terminus Nantes) ne s'arrêteraient plus en gare du Mans.
 

Un collectif et une pétition pour se faire entendre

Au total, une dizaine de personnes ont décidé de s'organiser en collectif. Une pétition a été lancée sur le site change.org. Son titre : "Pour le maintien des TGV entre Angers et Le Mans aux heures de pointe". En quelques jours, elle a réuni un peu plus d'une centaine de signatures.

"Nous ne comprenons pas ces choix" dénonce le collectif dans un communiqué, "à l'heure où on recommande d'emprunter les transports en commun pour des raisons écologiques évidentes". Et la liste des incompréhensions est longue. Elle se termine par une dénonciation de choix "qui vont à l'encontre de la mobilité domicile-travail pourtant prônée par notre président Emmanuel Macron."

Et Elise d'ajouter, "le président demande de traverser la rue pour trouver du travail. Nous on traverse tout un département et ce n'est pas facile."
 

"Pas de suppressions de trains"

Selon la SNCF, "il n'y a pas de suppressions de trains, mais des repositionnements horaires pour rendre les TGV plus pertinents sur la longue distance. Cela a une incidence sur les abonnés de la section Angers / Le Mans."

"L’offre TGV Nantes / Angers / Paris n’évolue pas ni en volume (nombre de trains) ni en horaires en 2020 (nouveaux horaires applicables à partir du 15/12/2019 valables jusque mi-décembre 2020)"

L'entreprise de transport reconnaît que "l’offre TGV Province – Province (exemple : Nantes-Lille ou Nantes-Lyon) est en effet en partie modifiée en 2020, avec des changements horaires ou de parcours, mais pas de suppressions de trains"



 

Sur le même sujet

Les + Lus