• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

The Bridge : quand les start-up à bord du Queen Mary 2 ont deux minutes pour convaincre

Ambiance studieuse dans la suite 9078 à bord du Queen Mary 2 / © Eléonore Duplay - France 3 Pays de la Loire
Ambiance studieuse dans la suite 9078 à bord du Queen Mary 2 / © Eléonore Duplay - France 3 Pays de la Loire

Suite 9078 du Queen Mary 2. C’est là que tous les soirs, pendant la traversée, le promoteur nantais Réalités organise des événements privés. Concert de jazz un soir, mini boîte de nuit le lendemain. Ce soir-là, l’ambiance est plus studieuse avec une quinzaine de start-up.

Par Eléonore Duplay avec Fabienne Béranger

Ces jeunes pousses ont été repérées depuis le grand départ à Saint Nazaire.

Accoudé à l’escalier, Yoann Joubert, le PDG du groupe, écoute les pitchs des entrepreneurs : 2 minutes maximum, pour résumer une idée, un projet innovant.

Au micro, Marion, designeuse d’interieur, vient d’achever une présentation, plutôt nébuleuse, quand le patron lui lance "Tu peux tout reprendre à zéro, c’était abscons !"
On comprend finalement que la jeune femme propose de jouer les coordinatrices entre les différents corps de métier, et les clients, pour livrer des locaux, entièrement personnalisés. Convaincu, le PDG se tourne vers un de ses directeurs "On va faire un essai ! Christophe, ce serait pas mal pour ton chantier à Bordeaux?",  puis à Marion "Voilà, tu as ton premier contrat !"

On verra défiler les Baulois de Dodow, dont le dispositif lumineux d’aide à l’endormissement devrait être intégré à des cliniques, et pourquoi pas, à des Ehpad, comme en construit le groupe Réalités…

Mohamed, d’Optilink, qui propose de se substituer aux grands opérateurs pour déployer la fibre optique, partout en France. Originaires des quartiers nord de Nantes, les fondateurs de cette Start up ont été repérés, et financés par Réalités, à hauteur de 80 000 euros, et le patron voit en eux de futurs partenaires pour ses projets immobiliers.

Ou encore, du carrément révolutionnaire, comme Bâtiprint, qui construira à Nantes, en septembre prochain, une maison habitable, à l’aide d’un robot, imprimante 3D !

"Ce rendez-vous avec les starts ups ne figurait pas à notre agenda avant le départ. Ce sont mes collaborateurs qui ont repéré ces projets, et qui ont eu envie d’organiser quelque chose avec eux", explique Yoann Joubert. Son groupe, Réalités, a été le 2ème partenaire à s’engager pour l’événement The Bridge, 2e aussi quant au niveau d’investissements. 1,2 millions d’euros !

Si les starts ups invitées dans la suite 9078 jouent gros ce soir-là, Yoann Joubert a lui aussi fait un sacré pari : celui, grâce à The Bridge, de gagner en notoriété, pour s’imposer parmi les grands acteurs de l’aménagement des métropoles. Et de garder, grâce aux échanges avec les jeunes entreprises innovantes, une longueur d’avance, sur tous ses concurrents.

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus