• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Trafic de stupéfiants : onze prévenus comparaissent à Rennes

© AFP
© AFP

A partir de ce lundi onze hommes comparaissent devant le tribunal correctionnel de Rennes pour un trafic de cannabis entre la France et le Maroc. Une affaire qui remonte à  2013 et 2015 élucidée par la police de Nantes.   

Par Evelyne Jousset

Les faits remontent précisément à décembre 2013. La police judiciaire de Nantes découvre un trafic de stupéfiants entre le Maroc et la France. Elle décide de mettre en place des écoutes téléphoniques entre les deux pays. Elles vont permettre de découvrir l'utilisation d'une voiture "go-fast" transportant de la drogue à grande vitesse pour éviter les contrôles entre l'Espagne et la France. Trois hommes seront arrêtés et 115 kilos de cannabis saisis. Le réseau sera démantelé peut après et plusieurs revendeurs interpellés. Deux en région parisienne et un à Nantes. Au cours d'une perquisition en Seine-Saint-Denis 22.000 euros seront récupérés.  

Des prévenus connus de la justice
Six des prévenus avaient déjà été condamnés à des peines allant de 7 à 5 ans d'emprisonnement dans une autre affaire, en novembre 2017. La plupart des onze prévenus étaient déjà connus des services de police dont un homme, âgé de 45 ans, soupçonné d'être à la tête d'une organisation criminelle internationale, qui a fait valoir son droit au silence. Il est notamment mis en cause dans une affaire de trafic de cocaïne entre l'Amérique du Sud et la France. Les prévenus sont poursuivis devant la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Rennes, pour trafic de stupéfiants, association de malfaiteurs et blanchiment d'argent. Le procès doit s'achever le 28 Mars. .

Sur le même sujet

floralies

Les + Lus