Vacances, une sélection de BD à emporter sur la plage... ou ailleurs

Enfin les vacances, enfin du temps pour lire. Polar, SF, témoignage, documentaire ou humour, voici rien que pour vous une petite sélection de bandes dessinées à mettre dans votre valise et à lire les doigts de pied en éventail, sous le soleil exactement...

Par Eric Guillaud

Descente aux enfers
On le sait, le monde du travail n’est pas celui des Bisounours. À tous les échelons, dans tous les services, pour tous les métiers, c’est un peu le même cocktail explosif d’ambitions, de luttes, de pressions, de haines, de souffrances qui peuvent parfois mener à l’irréparable. Le Travail m’a tué en offre une illustration concrète et effrayante avec une histoire basée sur des faits réels et appuyée sur une enquête journalistique…
Plus d'infos >> Le travail m’a tué, de Mardon, Prolongeau et Delalande. Futuropolis. 19€
Intégralement déjanté
Qui est capable de réunir dans une même bande dessinée Rahan, Blake et Mortimer, Bernard Prince, John Difool, le comte de Champignac, Spiderman ou encore le Surfer d’argent ? Réponse : Pixel Vengeur dans Les aventures de Black & du suprême Mortamère récemment rééditées en intégrale par les éditions Rouquemoute, trois tomes réunis, cent pages inédites et des histoires toujours aussi déjantées qui nous offrent mine de rien un sacré voyage au pays du neuvième art. Indispensable !
Plus d'infos >> L’Intégrale de sa mère, de Pixel Vengeur. Rouquemoute. 34€
Infiltré à Auschwitz
Il suffit parfois d’un album un seul pour révéler un auteur. Ce fût le cas avec Soleil brûlant en Algérie publié en 2016. Gaétan Nocq y abordait avec talent et singularité la guerre d’un bidasse nommé Alexandre Tikhomiroff. Il nous revient aujourd’hui avec Le Rapport W, l’histoire incroyable d’un officier de l’armée secrète polonaise qui se laisse volontairement interner à Auschwitz avec l’objectif d’y organiser un réseau de résistance... Une histoire incroyable, un témoignage essentiel sur notre histoire.
Plus d'infos >> Le rapport W, Inflitré à Auschwitz, de Gaétan Nocq. Daniel Maghen. 29€
Artbook sensuel
Que celui ou celle qui ne s’est jamais laissé(e) aller à la rêverie devant un dessin de Jean-Pierre Gibrat se dénonce immédiatement ou se taise à jamais. Mattéo, Le Vol du corbeau, Le Sursis, Les Gens honnêtes… En une quarantaine d’années et un chapelet d’albums, l’auteur a profondément marqué le neuvième art d’une écriture romanesque et d’un trait bigrement raffiné. Ça méritait bien un artbook…
Plus d'infos >> L’Hiver en été, de Gibrat. Editions Daniel Maghen. 39€
Polar culte
Clairement, on nous avait mis l’eau à la bouche. C’était à la fin du siècle précédent, Dark Horse France publiait deux volumes de Stray Bullets et puis… plus rien ! Fort heureusement, les éditions Delcourt reprennent aujourd’hui les choses en main et nous promettent une édition digne de ce polar choc de David Lapham. Quatorze histoires se trouvent d’ores et déjà réunies dans ce qui constitue le premier volume d’une intégrale, de quoi se sustenter largement cette fois et envisager la vie en noir…
Plus d'infos >> Stray Bullets, de Lapham. Delcourt. 34,95€
Pas du tout préhistorique 
Non, L’âge de Pierre n’est pas un nouvel épisode des aventures de Rahan, Pierre est tout simplement le nom du héros de cette histoire et l’âge, l’une de ses grandes préoccupations, une thématique qui n’a rien de préhistorique…
Plus d'infos >> L’âge de Pierre, de Solt et Mourier. Delcourt. 17,95€
Savoureusement hitchcockien
Après le très beau et légitime succès rencontré par Ces jours qui disparaissent paru aux éditions Glénat, nombreux sont ceux à attendre de pied ferme le nouvel album de Timothé le Boucher tant il est censé apporter une réponse à une question essentielle : l’auteur aurait-il été victime d’un coup de génie sans lendemain ou est-il capable de récidiver et donc de s’inscrire comme une nouvelle grande signature de la bande dessinée ? Réponse ici et maintenant.
Plus d'infos >> Le Patient, de Timothé le Boucher. Glénat. 25€
Parcours intime
On n’a pas tous les jours 20 ans. Et pour Ellie, c’est plutôt une bonne nouvelle. Confrontée à sa première histoire d’amour, la jeune-femme voudrait que tout aille bien, dans son corps comme dans son esprit. Mais ce n’est pas vraiment le cas, les interrogations sont nombreuses, les émotions se bousculent, de quoi lui donner des envies de vieillir. Tout va bien raconte son parcours intime au milieu de l’amour, une histoire vraie, l’histoire de Charlie Genmor alias Anna Lkiss…
Plus d'infos >> Tout va bien, de Charlie Genmor. Delcourt. 18,95€
Amour futuriste
Du haut de ses 22 ans, Tillie Walden fait figure de jeune prodige de la BD américaine avec cinq livres à son actif et déjà un Eisner Award dans la poche. Après l’autobiographique Spinning, lui-aussi publié en France aux éditions Gallimard, la jeune artiste fait son retour de ce coté-ci de l’Atlantique avec Dans un rayon de soleil (On a Sunbeam), une histoire d’amour futuriste, 500 pages de délice graphique et narratif…
Plus d'infos >> Dans un rayon de soleil, de Tillie Walden. Gallimard. 29€
Humanité en péril
Il faut avoir le coeur bien accroché et pas seulement parce que la mer est parfois très agitée. À bord de l’Aquarius, Marco Rizzo et Lelio Bonaccorso ont assisté au sauvetage de centaines de migrants entassés sur des bateaux de pacotille, une bouée dans un océan de malheurs. Ils nous racontent cette expérience dans un album publié aux éditions Futuropolis…
Plus d'infos >>  À bord de l’Aquarius, de Marco Rizzo et Lelio Bonaccorso. Futuropolis. 19€Miracle graphique
On sait les dégâts que peut provoquer l’adaptation d’une bande dessinée au cinéma, c’est exactement la même chose pour l’adaptation d’un roman en bande dessinée même s’il arrive parfois des miracles. En voici un très beau…
Plus d'infos >>  Nymphéas noirs, de Duval, Cassegrain et Bussi. Dupuis. 28,95€
Made in Nantes
Le Dernier Atlas, c'est d'abord plusieurs centaines de tonnes d'acier, un robot géant comme vous n'en avez jamais vu, élaboré aux chantiers de Saint-Nazaire pour la reconstruction de la France et peut-être pour d'autres missions moins avouables. Mais c'est aussi un scénario exigeant, un mélange savamment dosé de polar et d'uchronie qui nous emmène des rues de Nantes au parc de Tassili en Algérie, en passant par la ville de Darukhana en Inde, une bande dessinée de divertissement enrichie par une volonté affichée de poser un regard lucide sur notre monde et son passé, notamment sur la guerre d'Algérie.
Plus d'infos >> Le Dernier Altas, de Fabien Vehlmann, Gwen de Bonneval, Hervé Tanquerelle et Fred Blanchard. Dupuis. 24,95€

Sur le même sujet

Les + Lus