• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Au Château d'Olonne polémique sur le déplacement d'une route qui longe le littoral

C'est cette route le long du littoral que la commune de Château d'Olonne voudrait dévier vers l'intérieur des terres. / © Photo France 3 Damien Raveleau
C'est cette route le long du littoral que la commune de Château d'Olonne voudrait dévier vers l'intérieur des terres. / © Photo France 3 Damien Raveleau

L'idée est de repousser dans l'intérieur des terres cette partie de la promenade Edouard Herriot qui longe les dunes du Puits d'Enfer. Mais évidemment, ça ne sera pas sans conséquences et un comité s'est constitué pour s'opposer à ce projet.

Par Olivier Quentin

En 2015, le Conservatoire du Littoral avait racheté les 22 hectares de l'ancien circuit automobile. La ville du Château d'Olonne s'est chargée ensuite de revégétaliser la parcelle mais il restait encore une étape dans cette démarche de mise en valeur du paysage dunaire.

Une circulation douce


C'est dans cette philosophie que s'inscrit le projet de dévier la circulation de la promenade vers la rue du Fief Saint-Jean, quelques centaines de mètres plus dans les terres. La promenade Edouard Herriot, sur ce tronçon, serait conservée mais autorisée seulement à une circulation douce, les vélos et les piétons. 

Pour la commune du Château d'Olonne, ce projet s'inscrit aussi dans le cadre du Plan de Prévention des Risques Littoraux afin dit-elle d'anticiper les risques de submersion et d'érosion marines. "La stratégie du recul des infrastructures, explique-t-on, est préconisée à long terme lorsque cela permet de concilier les enjeux environnementaux, touristiques et techniques et de réduire les facteurs de risque."
Le projet tel que le présente la commune de Chateau d'Olonne prévoit de dévier la circulation du littoral vers l'intérieur des terres / © ARTELIA, PHYTOLAB, O.LOZACHMEUR
Le projet tel que le présente la commune de Chateau d'Olonne prévoit de dévier la circulation du littoral vers l'intérieur des terres / © ARTELIA, PHYTOLAB, O.LOZACHMEUR

Mais un collectif constitué de résidents locaux s'oppose à ce déplacement du flux de circulation au motif qu'il impacterait trop fortement le quartier du domaine de l'Estran, le bois qui le prolonge et le secteur de l'abbaye Saint Jean d'Orbestier.

Et chacun de faire valoir des arguments environnementaux. La commune fait valoir une biodiversité riche de 77 espèces protégées sur les dunes pour justifier le déplacement de la route.

7000 véhicules par jour l'été


Les opposants eux craignent une défiguration du bois et mettent en avant également les nuisances pour les résidants du quartier avec une circulation estimée à 7000 véhicules/jour l'été.

Reste à connaître les conclusions de l'enquête d'utilité publique qui devrait être ouverte dans les prochains mois.


voir la vidéo

 

 

Sur le même sujet

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique

Les + Lus