Covid-19 : Les hôpitaux de Vendée recrutent d'urgence infimier(ère)s et aides-soignant(e)s

Les hôpitaux de Vendée, comme bien d'autres en France, sont en manque de personnels pour faire face à l'afflux de malades covid. Le centre hospitalier départemental a publié des annonces pour trouver des infirmiers et des aides-soignants.
Service de réanimation
Service de réanimation © CHD Vendee
Il s'agit de trouver des renforts pour les activités courantes des hôpitaux de Vendée mais aussi pour l'activité covid qui nécessite une prise en charge plus lourde des patients.

La réorganisation des services et la prolongation des contrats d'été ne suffisent plus à faire face aux besoins, les hôpitaux de Vendée manquent de personnels.

Vendredi dernier au soir, 80 malades de la covid-19 étaient hospitalisés dans les différents établissements de ce département, dont 15 en réanimation au CHD de La Roche-sur-Yon.

 

Quel que soit le niveau d'expérience

Le CHD a publié sur son site et sa page Facebook une annonce faisant état de sa recherche notamment d'infirmier(ère)s diplômé(e)s d'Etat et d'aides-soignant(e)s. Précision : quel que soit le niveau d'expérience et la discipline d'origine.

Toute candidature sera étudiée et le poste affecté sera au plus près des compétences, à charge pour le CHD de s'organiser pour déplacer d'un service l'autre les personnels en fonction de leur savoir-faire.Combien de postes à pourvoir ? Aucun chiffre n'est donné dit-on à l'hôpital de La Roche-sur-Yon dont le service Ressources Humaines s'occupe des recrutements pour tous les sites, La Roche-sur-Yon, Challans, Fontenay-le-Comte, Les Sables d'Olonne et La Châtaigneraie.

"Si les personnes ne sont disponibles que dans deux semaines ou même un mois, il ne faut pas hésiter" précise-t-on au Centre Hospitalier Départemental qui peine à trouver des candidatures.
 

Eviter la saturation de l'unique service de réanimation

Actuellement, les malades covid-19 sont répartis dans différents services de médecine, infectiologie, pneumologie, gériatrie et en réanimation. Ce service est particulièrement surveillé car seul l'hôpital de La Roche-sur-Yon dispose de lits de réanimation dans ce département.

Sur la page Facebook du CHD, l'annonce est placée sous le titre "Appel à la mobilisation", qui rappelle le discours du Président Emmanuel Macron lors du premier confinement "Nous sommes en guerre !".

Suit une réaction d'un lecteur : "Et vous la mettez quand en application, la première partie de l'augmentation obtenue avec le Ségur de la santé ? Si vous voulez attirer des troupes, commencez par payer ce qui est dû !"

C'est la deuxième fois que l'hôpital vendéen publie une telle annonce, il l'avait déjà fait lors de la première vague du virus.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société emploi économie