Covid-19 : la Vendée passe en situation de vulnérabilité élevée

Face à  la progression rapide du taux d’incidence au-dessus du seuil d’alerte et de l’augmentation progressive de nouvelles hospitalisations, Santé Publique France vient de classer le département de la Vendée en situation de vulnérabilité élevée.
Les plages urbaines des Sables d'Olonne seront fermées une bonne partie des après-midi lors du week-end de l'Ascension.
Les plages urbaines des Sables d'Olonne seront fermées une bonne partie des après-midi lors du week-end de l'Ascension. © France Télévisions - D. Raveleau
La pression épidémique du département de la Vendée s’accentue. Le taux d’incidence atteint désormais le seuil de 65,6 cas testés positifs sur 7 jours glissants /100 000 habitants, contre 44,1 à la fin du mois de septembre. Le taux de positivité est, quant à lui, de 5,9%.

Dans le département vendéen, le nombre d’hospitalisations est en augmentation : 13 hospitalisations la semaine dernière contre 6 les semaines précédentes ainsi que le nombre d’admissions en réanimation (5).

Le département passe ainsi en situation de vulnérabilité élevée.

"Face à l’évolution de la situation sanitaire, l’obligation de port du masque pourrait être étendue à d’autres communes et des mesures pourraient être prises sur l’activité des établissements recevant du public, les événements festifs, culturels ou sportifs, les marchés ou l’activité des bars et des restaurants (en termes d’horaires ou de capacité d’accueil)", explique la préfecture de Vendée dans un communiqué.
 

Des chiffres croissants sur lk'ensemble de la région des Pays de la Loire

En Loire-Atlantique, le taux d'incidence est à ce jour de 115,6 cas testés positifs sur 7 jours glissants /100 000 habitants, 116,1 en Maine-et-Loire.

La Mayenne affiche un taux de 80,9. Le Premier ministre a classé, par décret publié au journal officiel dimanche 11 octobre le département en zone rouge. Le préfet a étendu l'obligation du port du masque dans l'espace public à 68 communes, les réunions festives sont désormais limitées à 30 personnes. En Sarthe, le taux d'incidence est de 95,9 cas testés positifs sur 7 jours glissants /100 000 habitants. 

L'ARS précise que "la situation épidémiologique s’est dégradée en Pays de la Loire. En une semaine , nous constatons une augmentation de 30 points du taux d’incidence et de + 1.5 % du taux de positivité. Nous franchissons, au niveau régional, le taux d’incidence de 100/100 000. Chaque jour, plus de 400 personnes sont testées positives, elles étaient 110 à la mi-août. Les différentes simulations montrent une dégradation des réponses de soins dans les 15 prochains jours".

Pour l'ensemble des Pays de la Loire, le taux d'incidence est de 101. Le taux de positivité est de 8.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société