A 16 ans, Loris Caillaud a remporté le concours national de reconnaissance des végétaux

Publié le
Écrit par Christelle Pineau, Fabienne Even

Le jeune vendéen Loris Caillaud a remporté début décembre 2021 la médaille d'or du concours national de reconnaissance des végétaux. Apprenti paysagiste, il a bénéficié des conseils et du savoir du jardinier Marc Barbaud. (Article initialement publié en décembre 2021)

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Le jour du concours, il lui a fallu reconnaître 20 végétaux dans une liste de 200 spécimens, donner leur nom en français, en latin, et d'autres caractéristiques. Pour obtenir ce résultat, Loris, originaire des Essarts en Vendée, a travaillé méthodiquement.

"Je me suis donné l'objectif d’en apprendre trois par jour. Même si j’ai gagné le concours national, je continue à le faire encore aujourd’hui", explique le jeune apprenti âgé de 16 ans . "C'est venu naturellement, à force de les apprendre, de les mémoriser".

Une fierté qu'il partage avec la  Maison Familiale Rurale de Mareuil-sur-Lay-Dissais, où il est inscrit en Bac Pro aménagements paysagers. "J'ai été le premier surpris", confie Christophe Caradu, directeur de l'établissement, qui n'a jamais connu un apprenti aussi motivé.

"Un jeune qui vient nous voir en disant 'j’accepte de passer le concours de reconnaissance des végétaux, mais est-ce que j’aurai le droit de sentir les végétaux, de les toucher', c’est quelque chose d’inédit !".

Soutenu par son école, Loris a également bénéficié de l'aide précieuse de Marc Barbaud, jardinier au parcours prestigieux qui l'a conduit notamment à s'occuper des jardins de l'Elysée.

Aux côtés de son mentor, Loris s'est préparé à la finale en parcourant les pépinières du sud Vendée, un temps de transmission et et de complicité.

"Ce qui est fatiguant pour un professeur, c’est de donner et rien recevoir en échange. Avec Loris, c’était vraiment un échange, très complémentaire, très enrichissant", souligne Marc Barbaud. 

"Je le vois comme quelqu'un de très expérimenté, pour moi c’est un exemple. J’aimerais avoir autant de connaissances que lui, ça viendra avec le temps", confie Loris.

Loris connaît près de 450 végétaux et ne compte pas s'arrêter là. Il projette déjà de concourir à des niveaux supérieurs.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité