Covid-19 et Noël : à La Roche/Yon, des cours de cuisine avec chefs pour ne pas sacrifier à la tradition malgré la crise

Ces fêtes de fin d'année seront forcément particulières avec la crise sanitaire. Plus de la moitié des Français annoncent qu'ils respecteront les recommandations du gouvernement, en limitant le nombre de personnes à table... Alors comment préparer malgré tout les réveillons à venir ?

A La Roche-sur-Yon, des cours de cuisine avec des chefs pour les fêtes de Noël
A La Roche-sur-Yon, des cours de cuisine avec des chefs pour les fêtes de Noël © France Televisions

Cet atelier de cuisine a pour thème le menu de fêtes, et pour les participantes, pas question de faire une croix sur Noël. 

Même confiné, le temps passe... Vite peut-être pas mais ce qui est sûr c'est que les fêtes approchent..

Et aujourd'hui, c'est menu de réveillon à l'atelier gourmand. Sortez les foies gras, gambas, suprêmes de volaille et autres ! 

A La Roche-sur-Yon, des cours de cuisine avec des chefs pour les fêtes de Noël
A La Roche-sur-Yon, des cours de cuisine avec des chefs pour les fêtes de Noël © France Televisions

Tentant tout ça... Mais le problème cette année n'est pas tellement ce qu'il y aura dans l'assiette mais combien d'assiettes il y aura à table.

"Normalement, on est à peu près 12 et au final on sera 6", dit l'une des stagiaires.

Chez cette autre autre stagiaire, c'est une trentaine de personnes qui prend habituellement place autour de la table pour le repas de Noël, "on va être limité, il va falloir trancher, c'est encore en réflexion".

Chez celle-ci , ils devraient être 7, "un de trop mais je peux pas mettre les grands-parents dans la cuisine", allusion aux propos tenus le 24 novembre dernier sur Franceinfo par le professeur Rémi Salomon, président de la commission médicale d'établissement de l'AP-HP (assistance publique - hôpitaux de Paris) qui avait déclaré "On coupe la bûche de Noël en deux, papy et mamie mangent dans la cuisine et nous dans la salle à manger".

Pas de très grande tablée pour ce réveillon 2020 donc mais imaginer des fêtes sans repas et sans proches, ça, pas question.

"C'est important, ça va mettre un peu de gaieté parce que depuis un petit moment avec les confinement, etc, ça fait tristoune", confie l'une des stagiaires.

Quant à sacrifier le nouvel An pour fêter Noël, celle-ci nous dit oui. "Moi le Nouvel An, ça ne me dérange pas du tout, je préfère privilégier mes enfants, Noël c'est pour moi quelque chose de vraiment important"

La crise sanitaire va peut-être bouleverser les fêtes mais elle n'aura pas le dessus sur le dessert traditionnel de Noël : la bûche, l'un des ateliers les plus demandés cette année encore.

► Le reportage de notre rédaction

 

50% souhaitent respecter la règle gouvermentale pour Noël

Selon un récent sondage* Elabe pour BFM, 50% des Français sondés affirment vouloir respecter la consigne gouvernementale du "Pas plus de six personnes à table" sans les enfants. 23% ne se prononcent pas encore et 19% ne se soumettront pas à cette règle.

28% des 18-24 ans sondés affirment qu'ils ne souhaitent pas se soumettre à cette règle.

Pour le Nouvel An, ils ne sont plus que 43% des sondés à assurer qu'ils respecteront la règle, 20% chez les 18-24 ans encore en tête de ceux qui ne souhaitent pas respester cette cette règle de six peronnes maxi à table.

* Echantillon de 1001 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogée sur Internet les 8 et 9 décembre 2020.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
noël événements sorties et loisirs gastronomie culture