La Roche-sur-Yon :12 étudiants jugés en appel ce 10 juin à Poitiers pour homophobie

Des étudiants de l'ICES, à la Roche-sur-Yon, en Vendée, sont jugés ce mercredi 10 juin en appel à Poitiers. En septembre dernier, ils avaient été condamnés pour avoir agressé des militants LGBT mais relaxés pour les injures homophobes.

Le ruban multicolore de la marche des fiertés LGBT
Le ruban multicolore de la marche des fiertés LGBT © DR

Les faits datent du 18 mai 2019. Ce jour là, à la Roche-sur-Yon, en Vendée, des bénévoles qui tiennent un stand LGBT, sont agressés et insultés par des étudiants de l'ICES.

"Homo-folie, ça suffit" avaient scandé ces étudiants de l'Institut catholique d'enseignement supérieur (ICES) sur la place Napoléon, où un village associatif avait été monté le 18 mai à l'occasion d'une "journée de lutte contre l'homophobie et la transphobie". L'un d'eux a par ailleurs été reconnu coupable de violences, deux de vol et dégradation d'un drapeau LGBT et un autre de dissimulation du visage.


Prison avec sursis

Au total, cinq de ces jeunes ont été condamnés, lors d'un premier procès le lundi 9 septembre 2019, à deux mois de prison avec sursis assortis d'heures de travail d'intérêt général (TIG) allant de 180 à 240 heures, et les sept autres ont été condamnés à 100 heures de TIG chacun.

Le jugement n'avait satisfait personne.  Si les étudiants ont été condamnés pour entrave à une manifestation et violences ils avaient, en revanche, été relaxés pour les injures homophobes. Ce qui avait fait bondir les parties civiles.

Les avocats des prévenus eux, avaient estimé lors du premier procès "qu'il n' y avait pas eu de violences physiques".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers homophobie société