• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Soldes : les commerçants espèrent se rattraper après deux mois de gilets jaunes

L'affluence au centre commercial des Flâneries contraste avec les parkings déserts de novembre et décembre, lorsque les gilets jaunes en bloquaient les principaux accès. / © Damien Raveleau
L'affluence au centre commercial des Flâneries contraste avec les parkings déserts de novembre et décembre, lorsque les gilets jaunes en bloquaient les principaux accès. / © Damien Raveleau

Les soldes d'hiver ont démarré ce mercredi... Moment très attendu par les commerçants après deux mois de mobilisation et de blocages par le mouvement des gilets jaunes. C'est le cas notamment dans les magasins de la zone commerciale des Flâneries à l'entrée de la Roche-sur-Yon.

Par E.D avec Laura Cadeau, Damien Raveleau et Christelle Pineau

À l'entrée de La Roche-sur-Yon, l'affluence de ce premier jour de soldes contraste avec les images de parkings déserts, quand le mouvement des gilets jaunes en bloquaient les accès, plusieurs week-ends d'affilée en novembre et décembre.
Ici, la plupart des commerçants ont vu leur chiffre d'affaire baisser de -10% à -20%.


Garder le moral pour aborder les soldes


Dans ce magasin de prêt à porter, la perte s'élève même jusqu'à -30%. Alors pour regonfler la trésorerie en ce début d'année, la responsable, Nathalie Berzaïm, mise avant tout sur un bon état d'esprit : "On est dans le dynamisme, on garde le cap, on reste positifs. On sert nos clients, on les conseille, et on garde le sourire. Les soldes vont nous donner une bouffée d'oxygène."

Des stocks et des rabais élevés


Une bouffée d'oxygène parfois vitale. Dans ce magasin de sport, les 5 premiers jours sont décisifs. A eux tous seuls, ils représentent 50% des stocks à écouler, comme l'explique Stéphane Gallot, le directeur : "Ce qui est assez intéressant  pour nos consommateurs, c'est qu'on a un niveau de stocks assez élevé, donc du coup, on matraque avec de forts rabais dès la première semaine des soldes, ce qui n'était pas forcément le cas ces dernières années."

L'heure est donc aux bonnes affaires... avec des rabais jusqu'à -70%.
 
Notre reportage au centre commercial des Flâneries de La Roche-sur-Yon


Des inquiétudes pour l'acte 9 des gilets jaunes


Cependant, les inquiétudes des commerçants demeurent : l'acte 9 du mouvement des gilets jaunes risque dans de nombreuses villes de perturber le premier samedi des soldes d'hiver.
Pour compenser les possibles manques à gagner et combler ceux des dernières semaines, la très grande majorité des commerces de la région pourront ouvrir exceptionnellement ce dimanche.

Une autorisation préfectorale a été délivrée en Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, en Vendée et en Sarthe, ainsi qu'une autorisation municipale à Laval pour les commerçants qui en ont fait la demande.


À Nantes, jusqu'à 60% de baisse du chiffre d'affaires


Cette ouverture dimanche prochain est particulièrement appréciée par les commerçants du centre-ville de Nantes très impactés par les manifestations des samedis.

Selon les sources, les commerçants évoquent de 20 à 60% en moins de chiffre d'affaire selon leurs sources, une baisse qui a principalement touché les cafés et restaurateurs obligés de fermer leurs terrasses.

L'association nantaise Plein Centre précise cependant que les deux dimanches d’ouverture de décembre ont été très bons et ont permis de « sauver les meubles ».


Situations très disparates dans la région


Dans la région, les situations sont disparates selon les lieux…mais globalement ce sont les entreprises de commerce qui sont les plus touchées ainsi que le secteur des transports et de la logistique dans une moindre mesure.

Pour le cas de la Sarthe par exemple, le centre-ville du Mans et la grande distribution en périphérie semblent très affectés.

En revanche, les commerçants des centres des villes moyennes, excentrées tirent leur épingle du jeu.

Il s'agit cependant de tendances basées sur les déclarations des commerçants eux-même, et c'est dans quelques mois qu'il sera possible de quantifier précisément les baisses de chiffres d'affaires, au moment des bilans.   

 

Sur le même sujet

Le Looksor : tout ce que vous ignorez encore de la chanson de Philippe Katerine

Les + Lus