Noirmoutier : la SNSM lance une collecte pour remplacer le Clemenceau 2

325 000 euros, c'est le quart du prix d'un bateau de sauvetage comme celui de Noirmoutier / © SNSM
325 000 euros, c'est le quart du prix d'un bateau de sauvetage comme celui de Noirmoutier / © SNSM

On connaît le dévouement des bénévoles de la SNSM et l'importance des canots prêts, quelque soit l'heure, à sortir porter secours en mer. A l'Herbaudière on a décidé de remplacer le Clemenceau 2 vieux de 30 ans. L'appel aux dons se fera sur une plate-forme de crowfunding. 

Par Evelyne Jousset

Remplacer le canot tout temps de la SNSM de l'Herbaudière à Noirmoutier, coûtera 1 Million 400 000 euros. D'ores et déjà la Région des Pays de la Loire et le département de Vendée ont promis de le financer à concurrence de 50 %. La SNSM Paris devrait participer à hauteur de 350 000 euros. Reste 350 000 euros à trouver. 

C'est sur le site participatif du financement des associations HelloAsso  que la SNSM de Noirmoutier espère trouver le complément nécessaire à l'achat du bateau. 

Les sauveteurs en mer, tous bénévoles, ont besoins de fonds pour faire tourner leur association. Ils ont de plus en plus recours à des manifestations publiques pour générer de l'argent. Comme ce festival de chants marins à organisé à Noirmoutier, le 9 septembre dernier. Des centaines de personnes de visiteurs passionnés de mer se sont rassemblés place du château. Durant cette journée plus de 5 000 € a été collectée. 


Si vous voulez aider à l'acquisition du prochain canot de la SNSM de Noirmoutier c'est ici : Nouveau Canot pour la SNSM de l'HERBAUDIERE

 

La SNSM lance depuis des années, des appels à la responsabilisation de l'Etat qui se désengage régulièrement. Alors que le sauvetage en mer est une mission d'Etat. Son président national, Xavier de la Gorce, intervient régulièrement dans les médias pour éviter le naufrage de l'association  "Nous avons des besoins de formation car nos sauveteurs, des bénévoles de moins en moins marins d'origine, ont besoin d'être formés. Il faut également pouvoir acheter et entretenir les bateaux".


 



 

Sur le même sujet

Les + Lus