Les Sables-d'Olonne : faute d'étourneaux, la campagne d'effarouchement n'a pas démarré

© Damien Raveleau - France Télévisions
© Damien Raveleau - France Télévisions

Des colonies d’étourneaux ont choisi de nicher dans certains arbres du centre ville des Sables-d'Olonne. Cette situation génère de graves nuisances dues aux déjections de ces milliers d'oiseaux. Une campagne d'effarouchement devait débuter mardi soir mais faute de combattants...

Par Céline Dupeyrat

Salissures au sol, sur les véhicules en stationnement, nuisances olfactives et auditives. Le tableau est peu ragoutant. 

Aux Sables d'Olonne, des milliers d'étourneaux ont pris pour dortoirs certains arbres du centre ville (Place Pierre Sémard, Cours Dupont, Rue Nicot, Jardin Odette Roux, Musée, Villa Chailley). 
 

L'effarouchement, une opération très encadrée

Pour stopper les désagréments engendrés par ces nuées de volatiles, un protocole a été mis au point en concertation avec l'Institut National de Recherche Agronome et la Fédération départementale du Groupement de Défense contre les Organismes Nuisibles. En la matière, on ne rigole pas. Chasser les intrus c'est du sérieux.


Intervention programmée jusqu'au 15 novembre

Les interventions devaient commencer mardi soir, après le coucher du soleil, lorsque les oiseaux sont confortablement installés, prêts à fermer le bec. "Il ne s'agit pas de les chasser mais de les perturber pendant une petite heure, de 18h30 à 19h30".

Rebelote le mercredi 13 au matin avant le lever du jour pour "les réveiller et les obliger à quitter les lieux à partir de 7h30", précisait la municipalité.

Mais mardi soir, point d'étourneaux. Les responsables de cette campagne d'effarouchement se sont étonnés de leur absence soudaine. Le froid prématuré, les coups de vents répétés et les fortes pluies ont-ils poussé les étourneaux à partir ? 

Les volatiles ne boudent pas pour autant la Vendée puisqu'ils sont installés à La Roche-sur-Yon. Une campagne d'effarouchement a débuté mardi soir, avec réveil des étourneaux tôt ce matin.

 
 
 

Sur le même sujet

Les + Lus