• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Les Sables d'Olonne : une première en France, la ville bannit les pailles en plastique de ses restaurants

Haro sur la paille en plastique à partir du 1er juillet 2019 aux Sables d'Olonne / © Pixabay
Haro sur la paille en plastique à partir du 1er juillet 2019 aux Sables d'Olonne / © Pixabay

La station balnéaire des Sables d'Olonne, en Vendée, mise sur la paille en carton pour la prochaine saison estivale. Exit la paille en plastique  trop polluante.

Par FB avec AFP

450 ans, c'est le temps qu'il faut à une paille en plastique pour se dégrader. C'est aussi l'un des cinq objets que l'on trouve le plus fréquemment sur les plages.

La municipalité des Sables d'Olonne a donc décidé de la bannir à l'occasion de son initiative locale "Un été sans paille". Les touristes pouront cependant continuer de siroter leurs boissons préférées avec une paille, mais elle sera en carton.

"Nous voulons montrer qu'il est possible de se passer de plastique", a déclaré Dominique Jaouen, secrétaire de l'association "Tous dans l'même bateau", qui fait partie des membres à l'initiative de cette opération.
Les Sables d'Olonne organisent "Un été sans paille" / © DR
Les Sables d'Olonne organisent "Un été sans paille" / © DR

L'idée vise à supprimer les pailles en plastique dans les restaurants et bars de cette ville balnéaire d'environ 43 000 habitants, qui comptabilise 3,5 millions de nuitées dans les établissements touristiques par an, selon la mairie.

40 restaurateurs sablais sur 220 établissements ont d'ores et déjà adhéré à cette opération.

"Il faut que tout le monde s’y mette. C’est à notre petite échelle qu’on va réussir à changer les choses et les comportements", explique Christophe Bristeau, restaurateur aux Sables, sur le site de "Tous dans l'même bateau".


"Certains établissements consomment plus de 20 000 pailles par saison"


"Depuis janvier, nous faisons la chasse aux plastiques inutiles, à usage unique comme les gobelets, les touillettes ou les bouteilles d'eau", a déclaré Yannick Moreau, le maire (LR) des Sables-d'Olonne, soulignant que l'initiative s'inscrivait "complètement dans cette démarche civique et pédagogique".

"Nous avons lancé cette opération en réaction au report de l'interdiction des pailles en plastique et des couverts jetables à 2021, alors que cette réglementation devait voir le jour en 2019",
a expliqué Dominique Jaouen, estimant qu'il s'agissait d'une "première en France". 

Selon l'association "certains établissements consomment plus de 20  000 pailles par saison" aux Sables-d'Olonne. 

Les pailles en carton pour cette opération seront fournies par une entreprise locale. Le revers de la médaille c'est leur coût huit fois supérieur aux pailles en plastique. Un surcoût absorbé par des partenaires privés et des subventions publiques à hauteur de 3 000 euros.

L'opération "Un été sans paille" démarrera officiellement le 1er juillet.

L'été dernier, la municipalité des sables d'Olonne s'était déjà fait remarquer en invitant les estivants à ne plus se promener en tenue légère dans la station balnéaire, en dehors de la plage.



 

Les pailles en plastique en sursis

Fin janvier, le Sénat a repoussé l'interdiction des pailles et touillettes en plastique prévue pour 2019, à janvier 2021.
La législation entrera en vigueur le 1er janvier 2020 pour les gobelets et assiettes en plastique.

De son côté, le 27 mars dernier, le Parlement européen a entériné à une large majorité la fin dans l'Union européenne, à partir de 2021, des cotons-tiges, pailles, et autres touillettes à café, ces produits en plastique à usage unique qui polluent les océans.

Une dizaine de catégories de produits, comprenant aussi les couverts, les assiettes ou encore les bâtonnets pour ballons, seront interdits s'il existe des alternatives.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Hellfest 2019 : gros plan sur les secours au festival

Les + Lus