Les Sables-d'Olonne : rencontre avec David Bossard, sauveteur SNSM rescapé après le drame de la tempête Miguel

Publié le Mis à jour le
Écrit par Guénolé Seiler, avec Fanny Borius
David Bossard, sauveteur bénévole à la SNSM des Sables d'Olonne et rescapé du naufrage lors de la tempête Miguel le 7 juin 2019
David Bossard, sauveteur bénévole à la SNSM des Sables d'Olonne et rescapé du naufrage lors de la tempête Miguel le 7 juin 2019 © Fanny Borius - France Télévisions

Le 7 juin 2019 dernier, trois sauveteurs SNSM et un pêcheur ont perdu la vie aux Sables d'Olonne . Un mois et demi après le drame, l'un des sauveteurs, David Bossard, revient sur les circonstances de l'accident et sur l'après.

Le 7 juin dernier, David Bossard faisait partie de l'équipage parti secourir en pleine tempête Un pécheur en difficulté. 3 de ses camarades sont morts pendant l'opération, Lui restera probablement marqué à vie.David Bossard relate comment il a réussi à échapper à la noyadeCe 7 juin, l'équipage est parti sur le Jack Morrisseau, un bateau considéré comme insubmersible. Pourtant ce jour-là, devant la violence des vagues, les vitres ont explosé. Un phénomène que David Bossard ne comprend toujours pas et sur lequel il souhaiterait avoir des réponses. 

Autre problème majeur pour la station SNSM des Sables-d'Olonne, le deuxième bateau plus récent, le Jacques Joly, lancé en 2018 est en maintenance technique depuis des mois 
Aujourd'hui, la station SNSM des Sables ne possède plus de bateau de secours pour aider les professionnels de la mer et les plaisanciers.  
David Bossard lance un appel pour qu'une solution soit trouvée très rapidement. 

Sauveteur en mer bénévole depuis près de 14 ans, David n'a pas perdu son envie d'aider, il compte bien être là pour les prochaines vies à sauver. 
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.