Un lycée des Sables d'Olonne se transforme en centre d'accueil pour les travailleurs saisonniers

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vincent Calcagni et Elea Morel

C'est une solution originale pour aider les travailleurs saisonniers et surtout les entreprises du tourisme qui peinent à recruter. L'internat du lycée Eric Tabarly accueille les salariés le temps de leur contrat de travail.

Les entreprises du tourisme peinent à recruter l’été en grande partie du fait de l’absence de solution d’hébergement sur place.

Logique car près de 70% des salariés saisonniers viennent d’autres départements que celui de la Vendée.

Cette solution d'hébergement c'est donc une aubaine.

Ils sont 80 saisonniers à en profiter cette saison.

L'écrasante majorité d'entre eux travaille dans la restauration.

80 jeunes travailleurs logés cette année

"On déjeune un peu comme on veut on discute avec tout le monde. C’est vraiment cool c’est une bonne ambiance" explique Capucine qui vit ici avec 80 autres jeunes. 

Cette Angevine de 17 ans est logée dans une chambre partagée de l’internat. 

Pendant tout le mois d’aout, elle travaille dans un restaurant du bord de mer. 

C'est à une dizaine de minutes de vélo de son travail.

C'est pratique par le prix parce que c'est pas très cher : c'est environ 280 euros pour le mois pour une grand chambre comme celle-ci. Et puis aussi pour l'accessibilité. On à un supermarché à côté, des fast-food si on veut

Capucine Gattepaille

saisonnière et locataire de l'internat

Un dispositif pensé dès la construction du lycée

Ce dispositif qui existe depuis 6 ans est géré par l'association Eurotium.

"La Région des Pays de la Loire, l'agglomération des Sables et la mairie de la commune se sont entendues avec l'Education Nationale pour ouvrir le lycée aux saisonniers depuis une dizaine d'années" explique son président Jean Gaboriaud

Nous sommes là depuis six étés. au début c'était plus difficile à remplir. Et petit à petit on est arrivé depuis trois ans à remplir à 100% le lycée

Jean Gaboriaud

Président de l'association Eurotium

"Ce lycée a été construit avec le projet d'intégrer l'accueil des saisonniers" tient à ajouter Jean Gaboriaud.

"La partie internat sert l'été aux saisonniers, c'était prévu à la construction. La conception permet cet accueil en évitant aux saisonniers de se promener dans le lycée. C'est vraiment séparé" termine le président de l'association Eurotium qui revendique une vocation sociale  

On imagine que les saisonniers sont des étudiants, qu’ils n'ont pas 500 euros par mois à mettre dans un loyer. Il faut aider le commerce local et aider ces jeunes à se faire un peu d’argent

Jean Gaboriaud

président de l'association Eurotium

Un dernier recours de qualité

Le commerce local, justement, connaît bien l’initiative.  

Certains restaurants comme celui de Capucine conseillent même directement l’internat à leurs saisonniers. 

"Sans ça je pense qu'on aurait la moitié du jeune personnel qui n'aurait pas pu s'installer et vivre une saison correcte", assure Théo Landelle serveur au Restaurant Océan Café et lui-même locataire du lycée l'année dernière.

"C'est vrai que les loyers sont chers en bord de mer. C'est un petit peu le dernier recours mais c'est un bon" ajoute le jeune homme.

Aux Sables d’Olonne deux lycées prêtent leurs internats l’été. 

Ils retrouveront leurs occupants habituels à partir du 29 aout.