• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Vendée : un phénomène unique dans la nuit de samedi à dimanche

Depuis la Terre, on pouvait voir une série de points lumineux se déplacer dans le ciel. En réalité, une constellation de satellites lancées par la société spatiale californienne SpaceX. / © UPI/MAXPPP
Depuis la Terre, on pouvait voir une série de points lumineux se déplacer dans le ciel. En réalité, une constellation de satellites lancées par la société spatiale californienne SpaceX. / © UPI/MAXPPP

Une série de points lumineux, se déplaçant en file indienne, sur plus d'un kilomètre. Dans la nuit de samedi à dimanche, de nombreux observateurs ont aperçu ce phénomène unique dans le ciel de Vendée. En réalité, il s'agissait d'une "constellation" de satellites lancés par une société californienne.

Par Eleonore Duplay

Beaucoup se sont sérieusement demandés s'il ne s'agissait pas de soucoupes volantes : une longue file de points lumineux, traversant le ciel, sur plus d'un kilomètre. 

Le phénomène, unique en son genre, a été rapporté dans la nuit de samedi à dimanche, par de nombreux observateurs en différents endroits de la Vendée.
 

60 satellites lancés en grappe


En réalité, il s'agissait des 60 satellites lancés par la société spatiale californienne SpaceX, première étape d'un projet destiné à fournir un accès internet depuis l'espace. Jeudi dernier, l'entreprise d'Elon Musk a donc envoyé une fusée Falcon 9 , avec à son sommet une coiffe entièrement remplie par les 60 satellites, qui ont été lâchés en grappe à environ 450 km d'altitude, pour atteindre ensuite une altitude opérationnelle de 550 kilomètres, soit bien plus bas que la plupart des autres satellites. 

Pendant encore plusieurs jours, le phénomène de "train" de satellites pourrait encore être observé, avant que les "Starlink" ne s'éloignent progressivement les uns des autres.
 


Plus petits que la plupart des satellites, les "Starlink" resteront bien plus bas que la plupart des autres satellites, notamment ceux qui se trouvent à 36.000 km d'altitude, en orbite géostationnaire.
 
La vidéo du lancement des satellites Starlink

L'Internet de l'espace pour coloniser Mars


À terme, la société SpaceX a obtenu l'autorisation des autorités américaines de lancer 12.000 satellites, répartis sur plusieurs orbites, mais Elon Musk a expliqué qu'un millier suffirait à rendre le système "économiquement viable".

Pour que son projet d'internet de l'espace devienne opérationnel, il faudra environ 800 satellites, soit une douzaine de lancements. Avec ce projet, l'entrepreneur sud africain espère récupérer entre 3% et 5% du marché mondial de l'Internet, et financer ainsi le développement des vaisseaux spatiaux nécessaires selon lui, pour coloniser la planète Mars.



 

Sur le même sujet

Hellfest 2019 : gros plan sur les secours au festival

Les + Lus