Voile-Vendée : La Solo Maitre CoQ reprogrammée fin juin aux Sables-d'Olonne

Toutes voiles dehors ! Après l’officialisation du départ du Vendée Globe le 8 novembre, une autre bonne nouvelle est tombée sur les pontons des Sables-d’Olonne. La  Solo Maître CoQ, course sur voiliers Figaro est reprogrammée du 24 au 28 juin.
 

On était les premiers à s’arrêter, nous sommes les premiers à reprendre - Marc Chopin, le président des Sables d'Olonne Vendée Course au Large

Elle devait être la première course de la saison du circuit Figaro, dont le départ était initialement prévu le 16 mars. La 17e édition de la Solo Maître Coq s’arrête alors avant d’avoir commencé, la faute au coronavirus. L’horizon vient de s’éclaircir de nouveau et pour de bon : les skippers rejoindront la course le 24 juin. Avec quelques aménagements "le ponton ne sera pas ouvert au public, les réjouissances habituelles annulées, le port du masque fortement conseillé, et obligatoire dans les bâtiments, notamment lors du briefing" précise l'organisation

Des modifications de course

Avant le début des épreuves, il y a toujours deux ou trois jours de contrôles, pour la jauge et la sécurité. Ils se déroulent habituellement aux Sables-d'Olonne. Cette année, c'est dans les ports d'attache des coureurs que ça se passera. Le but: éviter les attroupements. Et pour réduire au maximum la présence des coureurs aux Sables, le briefing aura lieu le 24 au soir,  le départ en mer le 25. 

D’habitude on a deux journées de petits parcours côtiers, ensuite une pause et une grande étape de 2 ou 3 jours en mer, qui fait entre 350 et 400 miles nautiques. Pour cette édition, les deux journées de petits parcours côtiers ont été abandonnées. - Marc Chopin, le président des Sables d'Olonne Vendée Course au Large

1ère course à la voile, 1er évènement sportif annoncé

Très content que ça redémarre ! L'arrêt, c'était un coup dur, alors qu'on était tous là au ponton, prêts à partir - Xavier Macaire, vainqueur de la Solo Maitre CoQ 2019

Le skipper vendéen fait partie des 25 marins officiellement inscrits au départ de l'édition 2020 qui avaient, comme les autres, replié les voiles début mars. Et à l’image de Fabien Delahaye, il n'est pas le seul à savourer ce plaisir.

Il y a toujours de l'excitation et d'appréhension. On part en solitaire, il y a de l'enjeu, ce sont des courses de haut niveau. Moi j'ai envie de bien faire, j'ai envie de gagner ! Xavier Macaire, vainqueur de la Solo Maitre CoQ 2019

Le vent du renouveau sur la Vendée

La tenue de la Solo Maitre CoQ, une rentrée des classes "Figaro", puis les Imoca avec notamment la Vendée-Arctique-les Sables-d'Olonne en juillet et le Vendée Globe en novembre. En ce moment, un vent - de fraicheur- souffle sur notre littoral. Les marins, eux, ne s'en plaignent pas ! 

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
voile sport solitaire du figaro déconfinement société