En Haute-Loire, le ras-le-bol des agriculteurs face aux dégâts des sangliers