• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Un restaurateur de Beausoleil vendait de la cocaïne et organisait des parties de poker truquées

Le restaurateur organisait des parties de poker truquées dans son établissement. / © B.Peyrano/ France 3 Côte d'Azur
Le restaurateur organisait des parties de poker truquées dans son établissement. / © B.Peyrano/ France 3 Côte d'Azur

De la cocaïne entreposée dans un salon de coiffure, un système de truquage de parties de poker, l'affaire était bien rodé. La police a mené l'enquête pendant un an avant de mettre au jour le trafic. Trois personnes sont mises en examen.

Par Karine Jerama avec AFP

Un restaurateur de Beausoleil était en réalité un semi-grossiste en cocaïne s'approvisionnant dans le milieu marseillais, tout en organisant des parties de poker truquées fréquentées par des notables, a révélé mardi la police. La police judiciaire de Nice menait l'enquête depuis un an sur ce restaurateur de Beausoleil (Alpes-Maritimes), qui était le beau-frère de Jean-Claude Régnier, le fils d'une ancienne figure du milieu toulonnais qui a été abattu en septembre d'une balle dans la tête dans le Var.

Le restaurateur entreposait la cocaïne dans le salon de coiffure monégasque d'une amie, estimant ainsi la mettre en sécurité à l'étranger, selon la police. Armés d'une commission rogatoire internationale et avec l'assistance de la police monégasque, les enquêteurs ont découvert six kilos de cocaïne dans la cave du salon de coiffure. Il était approvisionné par un membre du banditisme marseillais, contact de son beau-frère décédé. Le "semi-grossiste" revendait ensuite la cocaïne en Italie (jusqu'en Calabre) et dans la région niçoise.

L'approvisionneur marseillais, qui était recherché, s'est présenté spontanément à la police de Nice jeudi. Il a été mis en examen lundi en même temps que le restaurateur et un troisième complice chargé de la revente en Italie. Dans l'un des deux restaurants du semi-grossiste en cocaïne, les enquêteurs français ont fait en outre une rocambolesque découverte: un système de tricherie par vidéo utilisé lors de parties de poker clandestines "fréquentées par des notables de Monaco et des Alpes-Maritimes". Un homme dissimulé visionnant les images des cartes des joueurs, renseignait un joueur complice à la table de poker.

Sur le même sujet

Eric Marc, "gilet jaune" varois

Les + Lus