Aux assises du Vaucluse, 3 braqueurs ont été condamnés en appel à 10 ans de réclusion criminelle

les 4 braqueurs comparaissaient sous la surveillance du Groupe d'intervention de la police nationale
les 4 braqueurs comparaissaient sous la surveillance du Groupe d'intervention de la police nationale

Le 4eme braqueur, qui comparaissait libre, a écopé de 5 ans dont la moitié avec sursis. Les 4 hommes étaient jugés depuis lundi pour le braquage d'une bijouterie à Beaucaire dans le Gard en 2007

Par avec AFP

Jean-Baptiste Dominici et Raphael Jimenez, deux beaux-frères âgés de 36 ans, ainsi que David Bacha, 37 ans, ont écopé de 10 ans de réclusion criminelle. Ils comparaissaient sous la surveillance du Groupe d'intervention de la police nationale (GIPN). L'avocat général, Jean-Marc Soriano, soulignant "la dangerosité" de Dominici et Jimenez, avait requis à leur encontre 13 et 14 ans de réclusion, assortis d'une peine de sûreté des deux tiers; et 12 ans contre Bacha. Victor Guerdener, 29 ans, qui comparaissait libre, a été condamné à cinq ans de prison, dont la moitié avec sursis, sans mandat de dépôt délivré à l'audience, contre cinq ans requis avec mandat.

Le verdict a été accueilli dans le silence par des membres de la famille et de l'entourage des quatre malfaiteurs issus de la communauté des gens du voyage, qui avaient investi la salle d'audience. Un important dispositif d'ordre avait été déployé et les six hommes du GIPN qui
assuraient la protection du procès depuis le premier jour des débats encadraient les accusés dans le box au prononcé du verdict. Cette mesure avait été prise au vu de la personnalité de Dominici, mis en examen dans le cadre de l'enquête sur le meurtre d'un policier de la Brigade anti-criminalité (Bac) à Vitrolles (Bouches-du-Rhône) en 2011, et de Jimenez, dont le nom a également été cité dans cette affaire, et qui compte à son actif "une évasion violente". Les quatre hommes étaient jugés en appel pour un vol à main armée commis le 25 septembre 2007 dans une bijouterie de Beaucaire. Sous la menace de pistolets automatiques, deux employées avaient remis des bijoux pour une valeur estimée à plus de 40.000 euros.

En janvier 2011 en première instance, la cour d'assises de Nîmes avait condamné
Guerdener à 8 ans de prison, Jimenez à 13 ans et Bacha à 14 ans. En fuite, Dominici,
qui nie les faits, avait écopé de 15 ans d'emprisonnement par défaut; rejugé l'année
suivante, il avait pris 10 ans.

Selon AFP

Sur le même sujet

Un témoin raconte l'intervention à Saint-Raphaël

Les + Lus