LFoundry : le ministre du redressement productif reçoit élus et salariés de l'entreprise de Rousset

 Les représentants syndicaux et des élus exposeront au ministre les enjeux de la situation. La menace sur les 690 emplois que font peser les difficultés financières d'une entreprise pourtant fleuron de la micro-électronique. 

Par Hélène Bouyé


L Foundry a été placé en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Paris le 27 mai dernier. 
Les syndicats ont porté plainte il y a plus d'un an contre le repreneur allemand qu'ils accusent de ponctionner les finances de leur entreprise. La situation est encore plus critique aujourd'hui. Selon les syndicats les commandes ont chuté de 30 % ces derniers mois car le contrat passé avec l'américain Atmel (ancien propriétaire) pour la production de tranches de silicium vient de s'achever et risque de ne pas être reconduit.
Il  y a trois ans l'entreprise a été vendue par Atmel à LFoundry, une société allemande. Dans son enquête préliminaire, après le dépôt de plainte de la CFDT, la justice soupçonne LFoundry d'avoir détourné à Rousset  21 millions d' euros vers le groupe en Allemagne.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus