Marseille :le retour de Gilbert Minassian après un exil en Arménie

Condamné en 1989 par contumace à perpétuité pour le braquage d'un fourgon blindé, ce Marseillais de 57 ans revient à Marseille après un exil de 27 ans en Arménie où il est devenu un héros de la guerre du Haut Karabagh.

Gilbert Minassian est aujourd'hui revenu à Marseille
Gilbert Minassian est aujourd'hui revenu à Marseille

Le mercredi 26 juin 2013, la prescription de la condamnation du Gilbert Minassian a été prononcée par la Cour de cassation du tribunal de grande instance de Paris. Elle a rendu la liberté à un homme qui se bat depuis trente ans pour obtenir justice. Aujourd'hui,12 août 2013, il est de retour à Marseille. Une équipe de France3 Provence Alpes l'a rencontré. Reportage Valérie Chénine et Francis Di Cesare avec les réactions de quelques  Arméniens Marseillais




Le Braquage du 27 juillet 1984


Ce jour là aux Pennes Mirabeau un fourgon postal transportant 150 000 francs est attaqué aux Pennes-Mirabeau.
L’enquête conduit à Gilbert Minassian. on le soupçonne d'avoir commis ce braquage à des fins politiques pour financer l’Armée secrète arménienne de libération de l’Arménie l'Asala-MR dont Gilbert Minassian est un des représentants en France.
Quand la justice ordonne son incarcération, de nombreux militants des jeunesses communistes et de la cause arménienne protestent, manifestent et vont même jusqu'à inscrire sur les mûrs de la ville :  "Libérez Minassian".
Il finit par être relâché. Des témoignages lui apportent des alibis pour le jour du braquage. C'est alors que Gilbert Minassian quitte la France pour l'Arménie.

La guerre du Haut Karabagh

Il prend part aux combats au Haut Karabagh,il sinscrit dans les premiers commandos de volontaires arméniens. Plus tard,  Il écrira un livre, intitulé Karvadjar, sa participation à la guerre contre les Azéris dans le Haut-Karabagh une enclave arménienne d’Azerbaïdjan. Il est devenu par la suite, colonel de l’armée Arménienne.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice