Aubignan : la femme soupçonnée de meurtre, mise en examen

Jessy Travaglini-Marin a reconnu avoir étranglé avec une serviette la femme de son amant. Les faits se sont produits au domicile de la victime. Le corps caché dans une voiture, avait été découvert samedi dernier à Aubignan, et la meurtrière présumée avait été placée en garde à vue.

La femme soupçonnée d'avoir tué l'épouse de son amant en l'étranglant vendredi à Aubignan (Vaucluse) avant de cacher son cadavre dans le coffre de sa voiture a été mise en examen lundi pour "homicide volontaire" et incarcérée.
Lors de sa garde à vue, Jessy Travaglini-Marin, âgée de 28 ans et mère d'un enfant, a reconnu avoir étranglé avec une serviette l'épouse de son amant, Eloïse Bagnolini, âgée de trente ans et mère d'un garçonnet, au cours d'une bagarre au domicile de cette dernière.
Elle avait ensuite dissimulé le corps dans le coffre de la voiture de la victime qu'elle avait stationnée à 150 mètres du pavillon où vivait le couple, à Aubignan.
Mme Marin a été mise en examen pour "homicide involontaire" par une juge d'instruction du tribunal de grande instance d'Avignon et placée sous mandat de dépôt.
Le corps de la victime avait été retrouvé dans le coffre d'une voiture samedi vers 10H30 par les gendarmes alertés la veille de sa disparition. L'autopsie pratiquée mardi à l'institut médico-légal de Nîmes, permettra de déterminer les causes exactes de la mort.
L'enquête est menée par la brigade de recherches de la gendarmerie de Carpentras.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter