Cet article date de plus de 7 ans

Marseille va encore être sous pression à Rennes ce samedi

Après une série de cinq défaites, l'OM doit obtenir un résultat ce samedi à Rennes pour sortir de la crise et alléger la pression qui père sur l'entraîneur Elie Baup. Les Bretons sont en forme, ils viennent de remporter la coupe de la Ligue.
Après une série de cinq défaites toutes compétitions confondues, Marseille doit obtenir un résultat samedi à Rennes (17h00) lors de la 12e journée de L1 pour sortir de la crise et alléger la pression qui pèse sur son entraîneur, Élie Baup.

Cinq défaites de rang

La pression pèse notamment sur les épaules de Baup, fragilisé par ces cinq défaites de rang (trois en L1, deux en C1) mais conforté par le président Vincent Labrune et le directeur sportif José Anigo.

Je les remercie de leur soutien public, mais je n'ai pas besoin qu'ils aillent le dire, car ce qui est important, c'est ce que l'on fait tous les jours. Et tous les jours nous sommes ensemble, nous avons envie de renverser cette situation, d'avancer, nous ne sortons pas de notre projet"

a souligné Baup.

Trop de buts évitables

"Pour faire taire ou arrêter toutes ces supputations, il faut un résultat", a-t-il ajouté. Baup doit notamment ajuster l'équilibre de son équipe, l'une des meilleurs défenses du Championnat la saison dernière mais qui semble payer ses nouvelles velléités offensives.

Sur le plan du jeu, il faut trouver un équilibre à mes yeux entre cette volonté d'attaquer, nouvelle cette saison, en tout cas beaucoup plus affirmée que la saison dernière, et l'aspect défensif. On prend trop de buts évitables"


a reconnu l'entraîneur, dont l'équipe vient d'encaisser 11 buts en cinq matches.

Tâtonnement en attaque

Baup tâtonne aussi en attaque puisqu'il a titularisé lors de cette série Khalifa en pointe à deux reprises, Gignac deux fois et Jordan Ayew une fois. Et le dernier but dans le jeu de cette triplette, avant celui rageur de Gignac contre Reims, remontait au... 24 août à Valenciennes (1-0) !

Chacun d'entre eux a intégré que la concurrence faisait partie de leur métier. J'essaie de donner du temps de jeu à chacun, la possibilité à chacun de s'exprimer. (Leur inefficacité) n'entame pas ma confiance"

a déclaré Baup.

Rennes à un point de l'OM

Le Stade Rennais, porté notamment par Kadir (5 buts).... prêté par l'OM, et le retour progressif à son meilleur niveau d'Alessandrini, né à Marseille et qui souhaitait rejoindre le club olympien à l'intersaison, n'a pas ce problème d'efficacité.

Les Bretons, 9e à un point de l'OM, viennent d'infliger cinq buts à Toulouse après s'être fait remonter les bretelles par Philippe Montanier le mardi suivant le nul contre Valenciennes (2-2 après avoir mené 2-0, le 19 octobre), qui venait après deux défaites de rang.

"On a eu un long discours avec le coach. Il a beaucoup parlé, ce qu'il n'a pas l'habitude de faire. Il a parlé au cas par cas de chacun devant tout le monde", a fait savoir le milieu Jean II Makoun. "Il était important de recadrer tout le monde individuellement et collectivement", a affirmé Montanier, estimant qu'il s'agit du "pire moment" pour jouer les Marseillais:

Ils vont être extrêmement mobilisés et l'effectif, contrairement au match contre Reims, sera frais".

L'OM l'espère aussi.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
om football ligue 1