Marseille : environ mille manifestants contre la réforme des rythmes scolaires

Plus d'un millier de personnes dans la rue ce jeudi à Marseille.
Plus d'un millier de personnes dans la rue ce jeudi à Marseille.

Dans le cadre d'une journée d'action nationale, parents d'élèves, enseignants et animateurs sont dans la rue aujourd'hui pour demander le report ou l'annulation de la réforme des rythmes scolaires. A Marseille, plus de mille personne se sont mobilisés.

Par Robert Papin

A l'appel de quatre syndicats (CGT, FO, SUD et FAEN)  des personnels du premier degré, des animateurs, des éducateurs territoriaux sont en grève ce jeudi contre la réforme des rythmes scolaires. A Marseille, 440 écoles et plus 70 mille élèves sont concernés

Un enjeu pour les municipales

Jean-Claude Gaudin, sénateur maire de Marseille a fait savoir qu'il ne metrait pas en place cette réforme dans sa ville à la rentrée 2014 comme la loi l'y oblige. Patrick Mennucci, le candidat socialiste a jugé cette décision scandaleuse et a déclaré que s'il était élu, la réforme serait appliquée dans les écoles primaires et maternelles de Marseille.
Pour l'actuel maire de la ville, la réforme coûterait entre 20 et 25 millions d'euros aux contribuables marseillais. Seulement 7 à 8 millions d'euros selon Patrick Mennuci.
La bataille des municipales est lancée.

Un français  sur deux opposé a cette réforme

Une majorité de Français (54%) estime que le gouvernement devrait abandonner la réforme des rythmes scolaires, proportion qui monte à 65% chez les parents d'enfants scolarisés en primaire, selon un sondage CSA pour BFMTV. Un quart (24%) pensent qu'il faudrait un délai supplémentaire pour sa mise en application et seulement 22% des personnes interrogées sont d'avis que le gouvernement devrait maintenir la réforme au rythme prévu en l'appliquant dans toutes les communes à la rentrée 2014.
L'opposition à la réforme est particulièrement marquée en province (57% sont pour son abandon) et chez les employés (58%). Deux tiers des sympathisants de gauche soutiennent la réforme (42% sont pour son maintien et 31% pour un délai), tandis que 69% des sympathisants de droite se prononcent pour son abandon.
Ce sondage réalisé les 12 et 13 novembre par internet, auprès d'un échantillon représentatif de 911 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Reportage de Valérie Chénine et de Joseph Lovett qui ont rencontré dans la manifestation  le secrétaire général du SNUipp, Christophe Doré, Michel Santini, directeur d'une école primaire de Marseille et une parente d'élèves de l'école de Chartreux.
DMCloud:126403
Manif contre la réforme des rythmes scolaires à Marseille


Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus